La <em>OFF FAAQ</em> revient pour une seconde édition | 1 juin 2018 | Article par Anne-Christine Guy

Crédit photo: Gracieuseté OFF FAAQ

La OFF FAAQ revient pour une seconde édition

Amateurs et collectionneurs d’art en auront pour leur argent cette fin de semaine à Québec. En marge de la Foire en art actuel de Québec (FAAQ) présentement en cours, on lançait hier aux Ateliers du Roulement à billes la seconde édition de la OFF FAAQ. Les visiteurs y retrouveront plus d’une quinzaine d’artistes, provenant de la maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, de la relève, ou en mi-carrière.

Un tout multiple

La OFF FAAQ est une initiative des étudiant.e.s à la maîtrise en arts visuels de l’Université Laval. L’organisation s’est faite de façon assez organique : toutes et tous ont mis les mains à la pâte. Ce n’est d’ailleurs pas leur premier évènement ensemble. Cet automne, il y a eu à Montréal l’exposition Bleu marine puis, il y a quelques mois, le Mars de la maîtrise.

Pour la OFF FAAQ, afin d’offrir une proposition renouvelée, il a été décidé d’inclure des artistes hors-cohortes. S’y côtoient donc Anne-Marie Aubé, Catherine Baril, Audrée Demers-Roberge, Olivier De Serres , Luc du Ressac, Patrick Forchild, Patrick Fortin Boudreault, Éloïse Foulon, Laurent Gagnon, Rosalie Gamache, MC. Grou, Fanny H-Levy, Andréanne Yevrah Jones, Iris Lindsay, Angela Eve Marsh, Olivier Moisan Dufour, Phelipe Soldevila, Marko Tonich.

Bien que la formule OFF laisse aux membres de l’organisation toutes les libertés, l’exposition reprend les codes des foires d’art. Chaque participant.e s’est vu attribuer un espace à investir entièrement de son propre univers. Bien que la distribution des places ne se soit pas faite de façon 100% aléatoire, il n’y a pas eu de travail de commissariat à proprement parler. Malgré tout, l’ensemble des propositions réunies forme un tout cohérent. On ne sent pas de surdose d’information dans l’espace, les différentes pratiques se répondent bien entre elles. Malgré la diversité des propositions, une synergie se crée.

La OFF FAAQ, une belle occasion de découvrir des talents nouveaux, est d’abord une proposition artistique intéressante en elle-même. Le visiteur y retrouvera principalement des oeuvres picturales, mais aussi de la sculpture, un peu de broderie et quelques surprises.

Pour voir la OFF FAAQ

Les visiteurs potentiels devront faire vite. L’évènement présenté du 31 mai au 3 juin, de midi  17 h, est un étoile filante dans l’univers culturel de la ville. Contrairement à la première édition, il n’y aura qu’une station pour celle-ci, aux Ateliers du Roulement à billes, où l’on entre par la rue Sainte-Hélène, près de l’intersection Dorchester.