Un Souper de Noël pas comme les autres | 26 décembre 2017 | Article par Jean Cazes

Michel Godin, fondateur du Café-Rencontre du Centre-Ville, prenant la parole au deuxième service du Souper de Noël. 22 décembre 2017.

Crédit photo: Jean Cazes

Un Souper de Noël pas comme les autres

Comme c’est la tradition depuis ses origines en 1987, plus de 300 convives ont pris part vendredi au populaire Souper de Noël du Café-Rencontre Centre-Ville.

Dans sa magnifique salle témoin du mythique cabaret Le Baril d’huîtres, le Café-Rencontre du Centre-Ville a de nouveau pu compter cette année sur le dévouement de nombreux bénévoles et de plusieurs entreprises de Québec qui soutiennent ses valeurs de foi et d’accueil inconditionnel.

Et si c’était notre dernier Noël ?

« On rejoint ceux et celles qui sont seuls dans le temps des fêtes, et pas nécessairement des clients réguliers », a souligné Simon Fournier, le directeur, peu avant le deuxième service de 18 h 30.

Le repas servi est plus relevé que celui offert le midi : ça fait deux mois que notre chef cuisinier s’est préparé à mettre un peu de gaieté dans le coeur des gens avec son potage d’asperges, sa mousse de volaille et son baluchon aux deux viandes. […] En plus de notre équipe régulière, on peut compter entre autres sur l’Église communautaire Mosaïque, qui s’implique pour nous depuis 13 ans, et sur le groupe hôtelier Germain pour le service, pour une troisième année. […] Le thème cette année est : Et si c’était notre dernier Noël ensemble, comment on le célébrerait ? Je mentionne dans ma petite allocution l’importance de s’assurer d’être avec des gens qu’on aime autour d’un bon repas qui nous réchauffe le coeur. Aussi, de faire un effort pour honorer l’essence de la fête de Noël, la venue de celui qui nous aime, le Seigneur. C’est le message que je désire communiquer aux invités, ce soir.

Préparé avec amour

L’impact social d’organismes tels le Caté-Rencontre du Centre-Ville, le Relais d’Espérance et bien d’autres mérite d’être souligné, considérant l’espoir et la confiance qu’ils redonnent à ceux et celles qui ne l’ont « pas eue facile » dans la vie. Beaucoup d’invités ont désiré spontanément exprimer leur gratitude à l’égard de « leur » Café-Rencontre.

« Quand on me donne la chance de chanter le Minuit Chrétien, comme ce soir, c’est toujours un immense plaisir pour moi. […] Le Seigneur peut ouvrir la porte à n’importe qui, et on a tellement à donner en retour ! Même si j’ai la chance de travailler, je viens depuis cinq ans au Café-Rencontre parce qu’ils me donnent une lueur d’espoir. […] Le mot « amour » , on ne l’entend presque plus, mais c’est tellement significatif ! Il y en a beaucoup, ici, que leur famille a rejetés : ce qu’ils vivent en ce moment, c’est leur cadeau de Noël. » – Carl

« Ça fait dix ans que je viens au Café-Rencontre, c’est une belle place pour ceux qui ne savent pas où aller, et c’est mon quatrième Souper de Noël. Tout est bon, on voit que c’est préparé avec amour. » – Martine

« J’ai 83 ans. J’ai été bénévole au Café-Rencontre l’an passé. Je viens y prendre des repas le midi : ça me fait sortir, ça me fait rencontrer des gens, je me suis fait des amis, et ça me remonte le moral. On est bien reçu par les travailleurs, qui sont extraordinaires ! » – Georgette

« C’est mon troisième Souper de Noël. C’est une activité importante qui nous aide à voir qu’on est moins seul. » – Johanne

« J’ai déjà travaillé au Café-Rencontre dans un programme. Je viens dîner ici depuis les années 1990, au moins une fois par semaine. Y’a du bon monde, l’ambiance est bonne. Les gens ne parlent pas trop de leurs problèmes, mais on peut les partager avec les intervenants. » – Jocelyn

Au sortir du touchant Souper de Noël du Café-Rencontre Centre-Ville, tous et toutes ont eu droit à des cartes d’achat d’épicerie et des petits cadeaux savoureux, gracieuseté de Costco et de Chocolats Favori.

À lire aussi : Le Café-Rencontre du Centre-Ville : plus qu’un café !