Contrôle d’éclairage et wifi extérieur pour Saint-Joseph Est

2015-12-10-rue-saint-joseph-illumination-msr-05

Un segment de la rue Saint-Joseph Est, entre Dorchester et Saint-Dominique, accueillera dès cet été un projet pilote intégrant une solution de contrôle de l’éclairage développée par l’entreprise DimOnOff et un accès wifi dans la rue pour le public, en collaboration avec ZAP Québec et la SDC de Saint-Roch.

Éclairage à distance et inclusion numérique

Ce projet pilote d’artères commerciales innovantes s’appuiera sur l’infrastructure d’éclairage public et de fibre optique de la Ville de Québec. Le système de DimOnOff permettra la gestion et le contrôle à distance de l’éclairage public, qui pourra ainsi adopter différentes couleurs et intensités au gré d’événements et des zones d’aménagement, comme « la place publique Jacques-Cartier et la bibliothèque », a cité en conférence de presse ce matin le maire Régis Labeaume. Le système est un exemple de « l’Internet des objets adapté pour l’éclairage de rues », résume la présentation de DimOnOff.Le puissant réseau sans fil qui sera déployé dans le cadre du projet-pilote sera aussi mis à profit pour offrir aux citoyens l’accès wifi à l’extérieur sur l’artère – et non plus seulement dans les commerces où ZAP Québec est déjà présent. Offrir l’accès à Internet sans fil à l’extérieur s’inscrit dans la volonté des SDC locales pour dynamiser les artères commerciales.

Perspectives pour la recharge et le stationnement ?

D’une durée de trois ans, le projet pilote, qui sera évalué au bout d’un an, bénéficie d’un financement de 187 500 $ de la vitrine technologique découlant de la Stratégie de développement économique. Le système de capteurs, senseurs et applications pourrait, par la suite, être adapté pour une variété d’usages liés à la ville intelligente : bornes de recharge pour tablettes et téléphones, aménagements éphémères, parcours culturels, touristiques ou commerciaux, diffusion de musique, comptage de piétons et véhicules, détection de stationnements en temps réel, même des poubelles intelligentes.Interrogés sur la possibilité que des citoyens craignent que senseurs et capteurs transforment la ville en « Big Brother », le maire et la conseillère de Saint-Roch–Saint-Sauveur responsable du dossier des SDC, Chantal Gilbert, ont plutôt fait valoir que cette technologie offre des outils pour les services et la sécurité.Ce projet pilote, porteur d’opportunités d’affaires pour DimOnOff, en fait une des entreprises locales bénéficiant, via la vitrine technologique, « d’un effet de levier afin d’être reconnues et de réaliser des ventes ici et à l’étranger en plus de créer des emplois à haute valeur ajoutée », a indiqué le maire Régis Labeaume.