NRJ Jeans doit quitter son local

leor_simhon_2

La boutique NRJ Jeans, ouverte depuis décembre, annonce sa fermeture le 15 mai prochain. La raison de ce départ n'est toutefois pas celle que l'on pourrait croire, dit un de ses copropriétaires.

« Pas à cause des affaires »

« Ce n'est pas à cause des affaires, on avait des ventes, et là c'est la meilleure saison qui s'en venait! », explique derrière sa caisse Leor Simhon, neveu du fondateur de l'entreprise montréalaise NRJ Jeans Moshe Simhon. Avec Claude Boissinot, interviewé par Monsaintroch peu après l'ouverture, ils ont saisi « une offre intéressante » pour ouvrir la succursale de NRJ Jeans à Québec. L'espace était déjà entièrement aménagé, avec du mobilier pour une boutique de vêtements. Ils n'avaient qu'à amener la marchandise.La boutique profitait d'un loyer plus avantageux que son prix réel de location, toutefois elle risquait, à tout moment, de devoir libérer l'espace. « Ça aurait pu être un mois, trois mois, six mois », illustre M. Simhon. Ça s'est produit ce printemps. Une entreprise doit emménager au rez-de-chaussée et à l'étage au-dessus.

Un avenir à Québec?

Contrairement à son associé Claude Boissinot, qui réside dans Saint-Roch à proximité de la rue Saint-Joseph, Leor Simhon est un Montréalais pure laine. Avec la boutique, il est tombé sous le charme de l'accent d'Amérique : « J'y travaillais deux jours par semaine, j'ai vu Québec, j'aime beaucoup Québec! Sauf quand il fait trop froid... »Celui qui a commencé à travailler avec le fondateur de l'entreprise NRJ Jeans dans les années 1990 n'écarte pas la possibilité d'un retour à Québec, tout au contraire. Cependant il semble qu'il n'ait pas trouvé de solution pour relocaliser NRJ Jeans. « C'est dommage, il y a un besoin de vêtements accessibles dans le quartier », note-t-il.

NRJ Jeans(jusqu'au 15 mai 2017)775, rue Saint-Joseph Est

Publicité