Mois Multi 2018 : un monde en transformation | 5 décembre 2017 | Article par Anne-Christine Guy

Movement Without Moving

Crédit photo: Scott Massey

Mois Multi 2018 : un monde en transformation

Alors que tout autour de nous nous parle de Noël, le Mois Multi nous fait rêver de 2018. Lundi, le festival international d’art multidisciplinaire et électronique de Québec dévoilait huit œuvres de sa 19e édition qui aura lieu du 2 au 25 février 2018.

Cette nouvelle programmation du Mois Multi, des Productions Recto-Verso, est la troisième et dernière d’un cycle qui aborde le réenchantement du monde. Cette année, la commissaire Ariane Plante a assemblé un corpus d’oeuvres abordant plus particulièrement la transformation du monde.

Un mois en expansion

Le Mois Multi 2018 propose une programmation qui s’amorcera dès le 13 janvier. D’abord, Vu Photo accueillera Movement Without Moving de Scott Massey. L’artiste britanno-colombien propose des oeuvres photographiques, vidéographiques et sculpturales dans lesquelles il touche au mouvement invisible, mais aussi à l’opposition entre le mobile et l’immobile. Dans l’espace américain du centre d’artistes, l’exposition sera présentée jusqu’au 18 février 2018.

Magali Babin. Crédit photo : Romain Varenne.
Crédit photo: Romain Varenne

Dans la petite galerie du centre voisin, L’Œil de Poisson, on retrouvera une oeuvre de Magalie Babin, Ça ne peut pas durer toujours. L’artiste, qui s’est fait donner carte blanche par le festival, présentera le résultat d’un travail sonore minimaliste qui appelle à ralentir. On pourra visiter cette installation du 13 janvier au 13 février.

Le spectacle évolutif Saison Complète sera quant à lui présenté dès le 25 janvier. Commande du Mois Multi au Théâtre Rude Ingénierie, l’oeuvre, qui s’inspire en quelque sorte de la forme des séries télévisées, se déploiera en deux temps. D’abord, du 25 au 28 janvier, ce sera l’installation : le public pourra découvrir le décor composé d’un assemblage de machines et de sculptures. Toujours en mouvement, ces machines métamorphoseront le décor au fil des jours. Dans un deuxième temps, les 29, 31 janvier, 2, 3 et 5 février, on présentera les Épisodes, performance filmée puis oeuvre cinématographique où des artistes performeurs évolueront dans le décor créé lors de l’installation.

Autre nouveauté cette année, le Mois Multi a décidé de développer un nouveau volet dédié à des prestations en musique électronique. Michel Plamondon a été mandaté pour bâtir la programmation de ce volet. Il a entre autres invité le musicien et artiste visuel Robert Lippok (Allemagne), qui présentera le 2 février, lors de la Grande fin de semaine d’ouverture, Varieties of Impact, une performance musicale électronique avant-gardiste. De plus, pour la première fois cette année, la Cuisine accueillera les fins de soirée du Mois Multi avec une série de DJ également programmée par Michel Plamondon

Le retour des bonnes choses

Space Time Helix. Crédit photo: Alex Pics.
Crédit photo: Alex Pics.

Dès la première fin de semaine, le festival lancera en force ce véritable marathon d’art multidisciplinaire. On nous proposera les Soirées indomptées I et II du 2 au 4 février. La soirée du 2 sera composée de la performance Space Time Helix de l’artiste Michela Pelusio (Italie) et de Varieties of Impact de Robert Lippok (Allemagne). Le 3 février, le travail de duo montréalais sera à découvrir. D’abord, DATANOISE, Alexis Langevin Tétrault et Pierre-Luc Lecours performeront avec instruments fabriqués à l’aide des technologies numériques. Ensuite, Alexandre Burton et Julien Roy présenteront le spectacle Trois pièces avec des titres. Finalement, en collaboration avec La Rotonde, le Mois Multi présente les 3 et 4 février le spectacle Con grazia qui aborde l’agonie du monde matériel.

La programmation complète du Mois Multi sera dévoilée le 10 janvier prochain. Les billets pour assister aux différents spectacles sont actuellement en prévente, avec des rabais substantiels qui sauront intéresser les petits portefeuilles!