Les petits artistes de la Joujouthèque exposent au Cercle | 16 août 2017 | Article par Suzie Genest

Les petits artistes de la Joujouthèque exposent au Cercle

Si vous êtes allés au Cercle ces dernières semaines, vous avez sans doute remarqué les dessins d’enfants aux murs. Cette exposition, fruit d’une résidence artistique sonore et visuelle de la Joujouthèque Basse-Ville, y est présentée jusqu’au 28 août.

« Faites du bruit ! »

En plus de ses services de location de jouets, la Joujouthèque Basse-Ville offre à l’année une variété d’activités, dont des ateliers de bricolage, et un camp de jour artistique l’été. Cet été, les petits apprentis du camp participaient, du 1er au 3 août, à une résidence-exposition avec un artiste multidisciplinaire du quartier Saint-Sauveur : Alexandre Berthier. À raison d’une journée chacun, trois groupes – de 5-6 ans, de 7-8 ans, de 8-11 ans – ont d’abord créé et enregistré des sons. Ils ont ré-écouté le résultat en laissant surgir les idées et les images. Puis, ils ont été invités à dessiner à partir de cet exercice sonique, en « allant dans l’abstraction ». Cette exploration les a amenés à tisser des liens entre l’entendu, le ressenti, le vu, en passant de l’abstrait au concret et vice-versa.

Lors du vernissage, petits et grands ont pu, en plus de voir les dessins, écouter le fruit des explorations sonores des apprentis. Rencontré à cette occasion dans l’Aquarium du Cercle, Alexandre Berthier (coiffé d’un chapeau sur la photo ci-contre) était heureux de cette résidence, sa première expérience avec d’aussi petits apprentis que les 5-6 ans :

Ils ont une attention vraiment particulière. Ils ne sont pas toujours attentifs, bien sûr, mais ils ont une présence… Ils essaient de comprendre, et ils expérimentent à bras-le-corps ! Souvent, ils se font dire de ne pas faire de bruit. Moi, je leur ai dit : allez-y, faites du bruit ! c’est le moment!

Explorer des thèmes

Avant cette résidence autour de l’expérimentation sonore, les petits apprentis avaient exposé dans les locaux de la Joujouthèque d’autres oeuvres créées durant le camp. Leurs dessins, sculptures et installations exploraient entre autres les thèmes de l’eau, de la pollution, de la diversité, même l’épouvante… À l’entrée de l’édifice de la rue Carillon, des fourmis au sol menaient les visiteurs vers l’ascenseur où les attendait une installation de fourmis géantes. Un dispositif qui a fait grande impression sur plusieurs petits visiteurs!

L’exposition des apprentis artistes de la Joujouthèque Basse-Ville se poursuit au Cercle jusqu’au 28 août, dans l’Aquarium et aux murs du restaurant.