Les Délices du Parvis : cafétéria 2.0

On ne pourrait deviner qu’un restaurant de style cafétéria 2.0 se cache dans l’antre de l’Université du Québec depuis avril 2016 : Les Délices du Parvis.

La file défile

Les Délices du Parvis proposent un menu du jour abordable, mais aussi une panoplie de plats réfrigérés. On y offre des variétés de sandwiches et de paninis en abondance. J’ai été impressionné par les grosses machines à café à l’entrée : il ne doit pas y avoir beaucoup d’attente, même à l’heure de pointe du matin (les portes ouvrent à 7 h) ! La diversité d’options surpasse presque celle d’un café conventionnel. Je suis arrivé à midi tapant, et le restaurant n’a pas dérougi pendant près d’une heure.

delices_4_625 delices_3_625

Le mot d’ordre : efficacité. Il a fallu que je me tasse une couple de fois des jambes des clients pour prendre mes photos. La file s’allongeait aussi vite qu’elle disparaissait à la caisse. Les deux préposés derrière le comptoir, dont le propriétaire, semblent connaître les goûts de chacun et expliquent les choix du jour avec clarté et sourire.J’ai demandé quels étaient les deux plats à réchauffer les plus vendeurs. On m’a répondu avec aplomb : le général Tao et la coquille Saint-Jacques. J’ai pris cette dernière pour emporter, mais je voulais manger sur place et tester leur méthode de cuisson pour le général Tao.

delices_5_625Au four !

Il y a une dizaine de fours micro-ondes installés au centre qui donnent trois options, soit tiède, chaud ou très chaud – 1, 2 ou 3. Je dois avouer que manger au micro-ondes n’est plus mon truc depuis belle lurette. J’ai déballé mon général Tao, l’ai mis dans la machine et appuyé sur 2, ce qui donnait un temps d’environ trois minutes et demi. C’était trop chaud, probablement à cause des ingrédients asiatiques comme la sauce soya à l’intérieur. J’ai attendu un peu puis j’ai attaqué mon plat encore fumant. Évidemment, il n’y avait rien de croustillant et au niveau texture; je m’attendais à cette mollesse. Par contre, les saveurs et les épices y étaient. L’enrobage aromatique était bon.delices_6_625Le lendemain, j’ai mis ma coquille Saint-Jacques dans le four à 350 degrés. Au bout de 20 minutes, c’était prêt. L’emballage était un peu tordu. Je crois que les contenants ne sont utilisables que pour le micro-ondes… Qu’à cela ne tienne, j’ai beaucoup aimé. On y trouvait de bons morceaux de palourdes et de crevettes. La patate était savoureuse et la sauce, onctueuse. Encore une fois, j’aurais pu partager mon repas avec un hobbit ou tout autre créature fantastique de petite taille.Si je travaillais dans Saint-Roch, j’irais régulièrement, je pense. Les options sont très nombreuses, et on peut ramener les plats à la salle à manger du bureau si on veut dîner avec les collègues. Les prix sont abordables, et pour quelqu’un avec peu d’appétit, ça peut servir pour deux repas. Pour l’été, l’impressionnante offre de paninis et de sandwiches des Délices​ du Parvis est parfaite pour pique-niquer entre deux chiffres , ou au Jardin Saint-Roch !

Les Délices du Parvis465, rue du Parvis418 914-4877