<em>Femmes, vous…</em> à l'Espace galerie du Sherpa | 9 avril 2017 | Article par Jean Cazes

« Cette photo illustre les premiers moments de confidences entre deux femmes de différentes époques, ma blonde du temps et Irene, à New York, en 2001. Je suis à l'extérieur sur le balcon avec ma 105 mm, et je profite de la lumière qui tombe sur la ville... » - Gilles Bérubé. 7 avril 2017.

Femmes, vous… à l'Espace galerie du Sherpa

Vendredi 7 avril avait lieu le vernissage de Femmes, vous… de Gilles Bérubé, à l'Espace galerie du Sherpa. Jusqu'au 9 mai, cette exposition présente des photographies du globe-trotter, qui pratique toujours la prise de vue et le développement argentique.

Au Québec et à l'étranger, Gilles Bérubé a réalisé de nombreuses photographies de femmes issues de divers milieux sociaux, à différentes étapes de leurs vies. Certaines sont des amies; d’autres sont des inconnues croisées lors de ses périples.

Publicité

Par cette exposition qui comprend une quarantaine de portraits, le photo-caméraman rend un vibrant hommage aux femmes en saluant « leur humanité, leur sensibilité et leur beauté dans ce monde où, souvent, elles peinent à se faire entendre ».

L'art argentique

L'invitation lancée au 5 à 7 soulignait avec raison à quel point Gilles Bérubé est « un passionné de sels d’argent, un puriste qui se tient loin du fichier numérique, un photographe de l’instant, et un artiste minutieux et attentionné ». Très sollicité durant l'événement qui s'est étiré bien au-delà de 19 h, le volubile artiste nous a entretenus sur un ton enjoué de cette rétrospective qui résume plus de 40 ans de carrière.

« Comme il n'y a rien de numérique là-dedans, je suis quoi, peut-être un genre dinosaure ? Pourtant, ça a toujours bien marché, peut-être parce que j'ai toujours cherché avant tout à saisir l'émotion. […] J'expose ici parce que j'ai choisi d'habiter dans le bel édifice du Sherpa qui comprend aussi des logements pour artistes. Comme j'ai participé ici-même à des expositions collectives, on m'a demandé : "À quand, la tienne ? " J'en ai donc discuté l'automne dernier avec Patricia Bougie [directrice clinique à PECH-Sherpa], et j'ai pensé spontanément aux femmes. C'est la première fois que je me lançais sur ce thème... »

« J'y ai mis tout mon cœur et mon âme », a confié Gilles à propos de cette exposition visiblement appréciée des nombreux visiteurs et acheteurs présents à son ouverture.

« Tu fouilles dans tes archives de négatifs. T'es confronté à un choix déchirant d'autant plus qu'elles regroupent des photos remontant à très longtemps. Et surtout, il fallait que les photos soient significatives. », a insisté Gilles en pointant un portrait de sa mère dans le couloir vitré bien en vue des passants du boulevard Charest Est.

« Aussi en hommage à mes chums peintres »

Le photographe était certes le principal sujet d'attention du vernissage. Mais avant tout, il a tenu publiquement à souligner le talent et la sensibilité d'artistes peintres qui ont leur propre regard sur « la » femme :

« Le mur à l'entrée, avec les tableaux tirés de ma collection, est aussi un hommage à mes chums peintres que je me suis faits au Québec et lors de mes voyages en Argentine, au Mexique ou ailleurs. »

Sur ces mots, Gilles Bérubé a entamé une « petite toune d'harmonica » pour un public enthousiaste. On peut joindre Gilles Bérubé au 418-523-0851 ou gillesberube2012@gmail.com

Espace galerie Sherpa
130, boul. Charest Est
418 609-0773

Exposition de Gilles Bérubé, Sherpa