Des intersections à revoir pour protéger les piétons | 10 juillet 2017 | Article par Céline Fabriès

Crédit photo : Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Des intersections à revoir pour protéger les piétons

Plusieurs fois mis en danger par des automobilistes en marchant dans les rues de son district, le candidat de l’Équipe Labeaume dans Saint-Roch–Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance, a mené vendredi, à différentes intersections de Saint-Roch, une opération de comptage des infractions au code de la route.

En 25 minutes, au coin Charest – Dorchester, Pierre-Luc Lachance et son compère Jean-Sébastien Tremblay ont comptabilisé cinq véhicules qui ont bloqué le passage des piétons en avançant au milieu de l’intersection alors que le feu était rouge, et sept qui ont brûlé un feu rouge. Et quatre véhicules ont effectué un virage à droite pendant un feu piéton, là où il est interdit de tourner à droite en tout temps.

Du côté des piétons, 21 personnes ont traversé en dehors du feu piéton. Il faut préciser que 95 % de celles-ci ont traversé de manière relativement sécuritaire, puisque la circulation est à sens unique sur Dorchester et que les véhicules étaient à l’arrêt. On a noté également la traversée en diagonale de 58 piétons. Peut-on parler ici d’une infraction, alors que les feux piétons sont en actifs aux quatre coins de l’intersection et durent seulement 20 secondes?

Le candidat a mené la même opération à d’autres intersections de Charest, au coin des rues de la Couronne et du Pont, ainsi qu’à l’intersection Saint-Joseph – du Pont. Là aussi, de nombreuses infractions ont été relevées, dont des virages à droite alors que le feu piéton était actif, des lumières rouges brûlées, des cyclistes roulant en sens inverse et des piétons traversant sans attendre leur tour.

Favoriser les bons comportements

Pour Pierre-Luc Lachance, aussi bien les piétons que les automobilistes ont du « gros bon sens » à acquérir. Mais le candidat de l’Équipe Labeaume n’est pas pour autant en faveur de la répression à tout prix. Il souligne :

C’est en favorisant les bons comportements que l’on parvient à changer les choses, plutôt que seulement de la répression qui finit par perdre son effet.

Pierre-Luc Lachance s’est d’ailleurs dit très intéressé par un exemple de passage piéton vu en Floride par notre journaliste. Les piétons appuient sur un bouton qui déclenche un haut-parleur demandant aux automobilistes de s’arrêter. Une fois que les piétons ont traversé, ils peuvent dire merci aux automobilistes.

Le candidat de l’Équipe Labeaume rejoint cependant son chef sur la vitesse autorisée en ville. Selon lui, imposer le 30 km/h ne changera pas les comportements des automobilistes :

On a des statistiques très probantes que de mettre des panneaux de limitation n’avait que très peu d’impact pendant un très court laps de temps.

Pierre-Luc Lachance préconise au contraire l’aménagement de rues conviviales pour réduire la vitesse, un marquage au sol très clair, et de permettre aux piétons de traverser quand c’est sécuritaire là où c’est pour l’instant interdit.