Une murale hitchcockienne signée Martin Bureau pour la rue Arago

Mur Hatem

Mardi soir, les travaux de réalisation d’une murale conçue par Martin Bureau, à laquelle s’ajoutera du verdissement vertical, ont débuté discrètement sur la rue Arago Est, devant l’épicerie Rochon.

L’immeuble voisin de l’escalier Lavigueur, qui abrite entre autres des bureaux de designers et d’architectes, est la propriété de Michel Pelletier, dirigeant de SML Acier inoxydable (Sani-Métal). Approché par Verdir et Divertir en 2014, l’homme d’affaires avait aimé l’idée d’une murale intégrant l’oeuvre d’un artiste local et des vignes. Il a accepté d’y investir.Murale BureauVerdir et Divertir avait obtenu pour ce projet, l’été dernier, une subvention de La ville, c’est nous de Evergreen Cityworks, programme soutenu entre autres par le Centre d’écologie urbaine de Montréal. Des imprévus ont toutefois forcé un report à cet été. En cours de route, Verdir et Divertir s’est associé à EXMURO arts publics, organisme de Saint-Roch reconnu notamment pour ses Passages Insolites. Ce partenariat a mené au choix final de l’artiste en arts visuels et vidéaste Martin Bureau, qui a son atelier dans le voisinage.

Hitchcock et plantes grimpantes

L’exécution a été confiée à Marie-Fauve Bélanger, artiste multidisciplinaire qui réalise sculptures, murales, peintures, maquillages et autres  « Graffitis de fauve ». Avec son équipe, elle a commencé mardi soir le traçage au projecteur (image ci-contre).Le concept de Martin Bureau se veut un clin d’oeil à Alfred Hitchcock. Des oiseaux semblables à ceux du film éponyme y survolent la trame urbaine de Québec évoquant I Confess (La loi du silence), que le maître du suspense avait tourné ici. Des tons de flammes ont été choisis pour la murale; celui à qui l’on doit Le Parlement en feu n’en est pas à sa première création incendiaire…Le projet de Verdir et Divertir, surnommé Vrilles et volubiles en référence aux tiges de vignes, vise aussi à démontrer le potentiel des plantes grimpantes pour verdir et lutter contre les îlots de chaleur en milieu urbain dense. Du houblon, des kiwis rustiques et des vignes de Boston, guidés par des ancrages au mur, compléteront l’aménagement mural en poussant.

Un satellite de Verdir Saint-Roch

jardinchangementActif dans le verdissement urbain et la mise en valeur du caractère artistique de l’îlot des Tanneurs, Verdir et Divertir est un des organismes de la concertation citoyenne Verdir Saint-Roch qui a dévoilé le 22 juin dernier son jardin sur les terrains de la Nef. Cette initiative concertée souhaite aussi encourager l’éclosion, un peu partout dans le quartier, d’autres îlots de fraîcheur comestibles et citoyens. La murale de la rue Arago Est, avec ses grimpantes comestibles, devient un de ces satellites, tout comme le Jardin du changement aménagé à l’angle des rues des Commissaires et du Parvis par le groupe Bien vivre Saint-Roch ou encore le potager sur le toit de l’édifice du Sherpa.