Un moment de contemplation avec l’exposition Les Berçantes

bercantes-3

Jusqu’au 18 septembre, Les Incomplètes, jeune compagnie de théâtre et arts multi pour petits spectateurs, présentent l’exposition Les Berçantes au studio d’Essai de Méduse.

Les Incomplètes, c’est trois artistes de la relève : Audrey Marchand, Laurence P. Lafaille et Josiane Bernier. Elles créent des œuvres pour les très jeunes enfants. En cinq ans, elles ont créé trois spectacles de théâtre pour bébé – Édredon, Eaux et Terrier – Forêts, sentiers et menus trésors (en coproduction avec le Théâtre du Gros Mécano) – et plusieurs expositions collaboratives présentées au Musée national des beaux-arts du Québec, dans les bibliothèques ou, comme cette fois-ci, à Méduse. Depuis bientôt trois ans, elles gèrent leur compagnie d’un bureau partagé au Centre Alyne-Lebel, sur le boulevard Langelier.

Une exposition pensée pour les enfants

Avec Le Berçantes, qu’elles coproduisent avec Les Productions Recto-Verso, Les Incomplètes ont créé une petite exposition interactive pour tout public, mais pensée pour les enfants. Ces derniers, accompagnés de leurs adultes, sont invités à découvrir des œuvres au cœur desquelles se retrouvent des chaises berçantes et des berceuses chantées.

Avec Les Berçantes, nous avions envie de travailler autour de la chaise berçante, un objet phare de notre patrimoine, un objet que nous trouvons fortement symbolique, sensoriel et poétique. Pour nous, la chaise berçante évoque la contemplation, la solitude et l’introspection. C’est aussi un objet qui traverse la vie de la naissance à la mort, c’est un objet qui se transmet de génération en génération. C’est un objet chargé d’histoires ! », souligne Audrey Marchand, codirectrice artistique des Incomplètes.

Toutes les œuvres sont interactives, dans le but que les enfants se les approprient. Par exemple, la première œuvre, une mini-chaise berçante juchée sur un tourne disque réalisée par Philippe Lessard Drolet, ne se met à pleinement fonctionner que lorsque l’on chante dans un micro qui y est branché.bercantes-1J’ai été tout de suite attirée vers la projection d’un court métrage magnifique. Bien assise dans ma chaise berçante, écouteurs enfoncés, je me suis offert un moment de contemplation devant la magnifique vidéo de Josiane Roberge. Dans ce film, il ne se passe rien, mais il se passe tout. Il ne se dit rien, mais ça dit tout. Trois jeunes femmes sont installées sur des berçantes, dans le fleuve. Un hommage au fait de laisser filer le temps. Un moment de calme et de sérénité bienvenu.bercantes-5Puis, on se tourne vers la cabane en chaises berçantes : un genre d’igloo constitué entièrement de chaises, dans lequel petits et grands peuvent se glisser, une œuvre réalisée par Vincent Hinse. J’ai eu envie de m’installer sous cet igloo-chaises avec un bon livre et un café, afin de m’immerger dans cette ambiance plus que chaleureuse, rappelant les grands châteaux de draps que l’on construit, enfant.

Trois territoires explorés

Les trois œuvres suivantes se déclinent en un triptyque issu d’une recherche sur trois territoires, soit la Côte-Nord, l’Alsace et l’Aquitaine. Plus traditionnelles dans leur forme, elles consistent en trois photographies prises par différents artistes selon la région. Le spectateur s’installe sur une berçante et peut se laisser bercer dans un environnement sonore créé spécialement pour l’œuvre; on entend notamment des langues parlées dans chaque territoire, soit l’innu, le gascon et l’alsacien. Les artistes Emilie Dumais (Nutashkuan), David Bross (Gascogne) et Dorian Rollin (Alsace) sont les auteurs des photographies exposées.bercantes-2L’œuvre finale est destinée uniquement aux enfants. Philippe Lessard-Drolet, un membre de l’Orchestre d’hommes-orchestres, a créé une chaise berçante mécanique, sorte de manège berçant pour les petits. Ne pouvant pas l’essayer moi même, n’étant plus une enfant, et ayant le privilège d’avoir l’exposition pour moi seule lors de ma visite, je n’ai malheureusement pas pu tester « le manège ». Parions que les manèges de centre d’achat prennent une forme plus traditionnelle dans ce cas-ci !

Prendre le temps de contempler

berc%cc%a7antes-6L’exposition Les Berçantes offre un moment de contemplation et d’intimité bienvenue, dans cette vie qui peut être mouvementée. Elle a été réfléchie en pensant d’abord aux enfants, mais une jeune professionnelle la visitant seule comme moi y a trouvé un moment de calme et de beauté qui fait autant de bien qu’un thé partagé avec une amie.

Nous avions envie en créant cette exposition de nous adresser à tous les publics, avec une attention pour les enfants. Nous souhaitions que l’exposition soit un lieu où convergent toutes les générations, car avec Les Berçantes, nous avions envie de favoriser un contact sensible, émotif, ludique avec l’art. », précise Audrey Marchand.

Il va sans dire que c’est tout à fait réussi. Ne manquez votre chance, offrez-vous un moment de contemplation avec Les Berçantes, au Studio d’essai de Méduse, jusqu’au 18 septembre. En plus, c’est gratuit !Voir l’horaire et les détails de l’exposition Les Berçantes.