RiAP 2016 : rencontrer l'art action dans Saint-Roch

AndreaInocencio_creditAna Silva&Andrea Inocêncio
Andrea Inocencio. Crédit photo : Ana Silva & Andrea Inocêncio

La 19e Rencontre internationale d’art performance (RiAP) de Québec, sous la direction artistique de Richard Martel du Lieu, centre en art actuel, présentera du 15 au 25 septembre les performances de 24 artistes du Canada, du Pérou, de Taiwan, d'Allemagne, du Portugal et de la Slovaquie, dans deux espaces du quartier Saint-Roch.

LipingTing_creditBUYUContemporaryPerformanceArtFestivalSix soirées de performances seront présentées les jeudis, vendredis et samedis dans les espaces du 736, rue Saint-Joseph, quartier général de la RiAP 2016. Leur programmation a été assurée par les commissaires Fernando Aguiar (Portugal), Emilio Tarazona (Pérou), Liping Ting (Taïwan), Helge Meyer et Boris Nieslony  (Allemagne), József R. Juhász (Slovaquie), Bruce Barber et Annie France Nöel pour la Galerie Sans Nom (Canada).richardMartelLes dimanches 13 h, des conférences et discussions gratuites seront l'occasion d'échanges et de réflexions collaboratives sur les pratiques performatives avec des critiques, théoriciens de l’art et organisateurs d'événements. Organisées en partenariat avec le CÉLAT (Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et la tradition), ces conférences animées par Constanza Suarez Camelo et Michaël La Chance se tiendront au Lieu, centre en art actuel sur la rue du Pont.

Trois décennies d'art action

Née en 1984, la biennale orchestrée par Le Lieu est le plus vieux festival de performances au Canada, « et peut-être même au monde », avance son directeur artistique Richard Martel. Elle a connu plusieurs noms – Festival d'(inter)vention, Espèces nomades (1986), Immedia Concerto (1990), Première biennale d'art actuel (1990), Interzone (1992) – mais toujours cherché à favoriser collaboration entre artistes établis et émergents de partout, travail en temps réel, expérimentation, interdisciplinarité, tout en décloisonnant la diffusion de l’art action pour le public.patrickAu fait, qu'est-ce que l'art action ? Patrick Dubé, coordonnateur des communications au Lieu depuis 2012, le résumerait ainsi :

C'est un art où le corps, l'espace et le temps sont les matériaux de base, et qui est très interdisciplinaire. [...] Ça va d'artistes très "techno" qu'on pourrait voir au Mois Multi aux artistes de la performance en Amérique du sud qui sont très militants, activistes. »

La programmation de la RiAP 2016 reflète bien cette interdisciplinarité et cette diversité : photographie, installation audio, cinéma, théâtre, poésie et même linguistique sémantique marquent les différentes démarches. De la Taïwanaise Liping Ting qui s'inspire de la philosophie occidentale à l'artivisme de l'artiste intergenre Anaze Izquierdo, en passant par les installations interactives de Gabriela Zigova, les invités de la RiAP 2016 promettent des surprises... Car, comme l'a dit Richard Martel : « On ne sait pas ce qu'ils vont faire » !AnazeIzquierdo_creditDaniela SanchezOn sait, par ailleurs, que la RiAP leur donne l'opportunité de visiter aussi d'autres centres d’artistes et organismes culturels pendant leur séjour : Atelier Silex (Trois-Rivières), L’Écart (Rouyn-Noranda), Atoll (Victoriaville), Langage Plus (Alma), Le Lobe (Chicoutimi), Sporobole (Sherbrooke), Centre Clark et VIVA ! Art Action (Montréal).Les billets pour les soirées de performance de la RiAP sont en vente au coût de 5 $ (taxes incluses) dès maintenant au Lieu, centre en art actuel, ainsi que des laissez-passer à 20 $ (taxes incluses) pour tout l'événement. Ils sont également disponibles aux bureaux de Manif d'art, de l'Oeil de Poisson et de la CHAMBRE BLANCHE, et on pourra s'en procurer les soirs de performance sur place au 736, rue Saint-Joseph Est.Voir tous les détails sur www.riap2016.org

Publicité