Primeur : Saint-Henri micro-torréfacteur ouvre ses portes samedi

Rue Saint-Joseph Est
Le 849, rue Saint-Joseph Est en décembre 2015 à la fin du chantier.

Semblable à plusieurs égards au quartier natal et éponyme de Saint-Henri micro-torréfacteur à Montréal, Saint-Roch accueille la première succursale à Québec de cette entreprise québécoise en croissance. En prévision de son ouverture le samedi 20 février, Monsaintroch.com a rencontré sa gérante, directrice commerciale et formatrice, Julie Audet.

julie audetDéjà connue des foodies et mordus de café de spécialité, la résidente du quartier Saint-Sauveur a raflé, en septembre 2015, le premier prix du Challenge québécois d'art latté Natrel à Montréal : un séjour de perfectionnement au Japon. C’est toutefois en Australie, où elle a vécu trois ans, qu’elle a tout appris du café, de sa culture à sa préparation en passant par sa torréfaction. De retour au Québec, son chemin a vite croisé celui de Jean-François Leduc, fondateur et propriétaire de Saint-Henri micro-torréfacteur. Après avoir aidé au démarrage de la succursale du Marché Jean-Talon, la jeune femme s’est vue confier celle de Québec.

Nouveautés pour Saint-Roch

sumo_final_grisÀ la différence des quatre autres succursales, celle de Saint-Roch servira des repas en plus de ses scones, viennoiseries, biscuits, sans oublier ses très convoités beignes Sumo. Tout sera mitonné dans les cuisines aménagées au sous-sol du bâtiment neuf. La finition des beignes sera exécutée devant les clients. La pâtissière Geneviève Casaubon les déclinera dans des saveurs traditionnelles et d'autres plus funky qui varieront selon son inspiration.La succursale de Québec se distinguera aussi par son aménagement épuré, dominé par le blanc. Ce design, comme les repas, faisait partie des conditions pour occuper l’espace du 849 Saint-Joseph, qui abritera le plus ambitieux des cafés Saint-Henri à ce jour – un projet rendu possible par la stabilité et la réussite des succursales précédentes, souligne Julie Audet.sodasLa carte, du reste, sera la même qu’à Montréal, proposant chaque jour un café filtre, un café filtre manuel et deux choix  d’espressos. On y retrouvera aussi, en exclusivité à Québec, les Henri Sodas artisanaux lancés l’automne dernier par Jean-François Leduc et son ami Étienne Côté.Le Saint-Henri de Québec aura son atelier de torréfaction et une programmation de formations. Des concours mensuels de latte art se tiendront en alternance sur place et dans d’autres cafés locaux. Déjà établi à Québec en tant que torréfacteur et distributeur, Saint-Henri micro-torréfacteur n’envisage pas son arrivée sur Saint-Joseph d’un œil compétitif. Il y débarque plutôt avec la volonté de prendre part à une communauté, de contribuer au partage du savoir. Une approche cohérente avec les valeurs de la fameuse troisième vague.

De la cerise à la tasse – ce qu'il faut savoir sur la troisième vague

Pour beaucoup de gens, la notion de troisième vague évoque un pur snobisme. Or, explique Julie Audet, ce mouvement né il y a plus d’une décennie repose sur  « un changement profond de mentalité entourant le café », de la cerise à la tasse.mquinteroLa troisième vague envisage le café, au-delà du bien de commodité, comme le produit d’un terroir digne de respect. Ce respect se traduit notamment par une plus grande minutie dans la préparation et la torréfaction des grains, ainsi que des pratiques d’achat plus transparentes, soucieuses d’éthique et de qualité. On y a vu une montée du commerce direct entre les torréfacteurs et les caféiculteurs, pratique que Saint-Henri micro-torréfacteur met de l'avant en plus de s'approvisionner aussi grâce à un système de coopérative à coopérative. Sans intermédiaires, un cultivateur peut obtenir un meilleur prix pour ses récoltes, et le torréfacteur, un meilleur contrôle de la qualité. Il peut par exemple doter le cultivateur d’équipements et de connaissances pour préparer et goûter les cafés produits à partir de ses cerises.L'entreprise, qui célèbre son cinquième anniversaire cette année, soulignera son ouverture dans Saint-Roch par des offres spéciales. Pour ne rien manquer, on peut suivre la page Facebook de Saint-Henri micro-torréfacteur Québec.

Saint-Henri micro-torréfacteur849, rue Saint-Joseph Est581-300-7211ouverture le 20 février 2016

Publicité