Les Frères Vélivolum : triangle amoureux et parfums klezmers

freresvelivolum_theatre_labacaisse
Crédit photo : Théâtre de la Bacaisse

Encore une fois cette année, le Cercle Lab Vivant accueille Les P’tits Mélomanes du Dimanche, une initiative visant à faire découvrir la musique classique au jeune public. La prochaine production mettra en valeur le répertoire klezmer mêlé au théâtre muet, donnant ainsi vie aux Frères Vélivolum.

C’est l’histoire de deux frères, qui s’aiment beaucoup, comme des frères, mais qui s’haïssent aussi, comme des frères. Un jour, une radieuse jeune femme entre dans leur vie, ce qui trouble pas mal la dynamique fraternelle », explique la metteure en scène et auteure Mélissa Bouchard.

Un scénario somme toute très simple, qui se déroulera sur la scène du Cercle dans une esthétique appartenant majoritairement au cinéma muet, et un jeu d’acteur inspiré de Buster Keaton et de Charlie Chaplin. Souhaitant explorer « le texte qu’on ne dit pas », tel qu’on le retrouve dans le théâtre de Samuel Beckett, la metteure en scène remet l’humour visuel au goût du jour.

Je voulais créer des images en travaillant le corps et le jeu physique. Graduellement, on a travaillé sur la pantomime, le masque, on a fait du slapstick et suivi des formations d’acrosport. […] Actuellement, on sent une volonté de laisser parler les images et les sens dans le théâtre jeunesse. Je pense qu’on s’inscrit là-dedans. »

freres_velivolum_theatre_la_bacaisse
Crédit photo : Théâtre de la Bacaisse
D’abord né du projet de maîtrise de Mélissa, Les Frères Vélivolum ont connu plusieurs vies avant d’arriver aux P’tit Mélomanes du Dimanche, notamment au Festival de Théâtre de l’Université Laval, sur la scène de SPOT, ainsi qu’au Festival d’été de Québec, où la pièce a été présentée pour la première fois à un public jeunesse. « On le change chaque fois. Il n’y a pas un show qui est pareil », indique la metteure en scène. « Il y a toujours une niaiserie qu’on peut pousser plus loin », de compléter Mathieu Turcotte, compositeur, arrangeur et interprète de la musique du spectacle depuis ses tout débuts.Il ne fait donc nul doute que les comédiens (Guillaume Pépin, Catherine Simard et Jocelyn Paré) auront autant de plaisir que le public à à jouer au sein de ce scénario loufoque, quasi clownesque. En plus d’une version abrégée pour les enfants, une représentation supplémentaire du spectacle intégral aura lieu en soirée, sous l’appellation des Nouveaux Mélomanes du Dimanche.

nouveauxmelo3Suivre la musique

C’est Maurice Laforest, pianiste instigateur du projet des P’tits Mélomanes, qui a approché le Théâtre de la Bacaisse, en juillet dernier, pour lui proposer de s’intégrer à la programmation automnale. Lui-même fera partie des musiciens qui interpréteront en direct la trame musicale du spectacle le 23 octobre.Pour l’occasion, la trame sonore originale a été bonifiée de pièces de répertoire klezmer ainsi que de compositions plus classiques de Glick et de Nichifor. Le violoniste Simon Boivin se joindra à Mathieu Turcotte (clarinette) et Maurice Laforest (piano) afin de former le parfait trio pour s’arrimer aux partitions et faire vivre la musique à un tout autre niveau théâtral.

On sait que la musique peut fabriquer une belle ambiance pour le théâtre, mais ce qu’on veut, c’est que la musique ait un rôle à part entière du spectacle », indique l’arrangeur clarinettiste.

Pour ce faire, le klezmer, musique juive festive, semblait tout indiqué, avec des gammes offrant un éventail très vaste d’émotions et de couleurs, parallèlement aux réactions vives des Frères Vélivolum. Comme dans les présentations classique du cinéma muet, les musiciens seront au sol, afin de laisser toute la scène aux mouvements et acrobaties des personnages. De quoi en mettre plein la vue et les oreilles au public multigénérationnel de la ville de Québec !Les Frères Vélivolum est présenté au Cercle ce dimanche 23 octobre à 10 h 30, 13 h et 19 h 30.