Le nombre de graffitis explose au centre-ville

Rue Caron, graffitis
La rue Caron victime des vandales... 21 juillet 2016.
Source : Le Journal de Québec, Stéphanie Martin, 27 juillet 2016

La Ville de Québec est en train de perdre sa bataille contre les graffitis : leur nombre a quadruplé depuis 2012 sur les murs du centre-ville.

« Il y a des citoyens qui nous appellent et qui sont au bord des larmes. C’est très émotif. C’est frustrant pour un propriétaire de se faire vandaliser à répétition », explique Mériem Belaïchouche, coordonnatrice du chantier urbain Graff’Cité.L’organisme chapeauté par le Carrefour Jeunesse emploi de la Capitale-Nationale est mandaté par la Ville de Québec pour recenser et nettoyer les graffitis et les tags sur les propriétés privées et commerces de l’arrondissement La Cité–Limoilou.

20 % nettoyés

Depuis cinq ans, leur nombre a littéralement explosé. En 2012, Graff’Cité en a repéré 1792 et près de 60 % avaient été nettoyés. L’an dernier, ce nombre a bondi à 7656 et seulement 20 % ont pu être effacés. (...)L’organisme a mis à la disposition des propriétaires des quartiers les plus touchés, Saint-SauveurSaint-Roch et Saint-Jean-Baptiste, 75 trousses de nettoyage gratuites. L’objectif est de faire disparaître 1800 graffitis cet été, une cible haussée par rapport aux 1000 visés l’an dernier.Malgré tout, on n’arrive pas à prendre le dessus. (...)Lire la suite : Le nombre de graffitis explose au centre-ville.À lire aussi : Une passerelle victime de l’âge… et des vandales – Prise 2….