Lauberivière : déménagement évoqué en Basse-Ville

Maison de Lauberivière
Maison de Lauberivière. 26 août 2014.

Ce printemps, Le Devoir évoquait déjà la relocalisation de Lauberivière près de la place d’Youville, à la maison Mère-Mallet.

Ex-cinéma Charest, rue du Pont, muraleCe scénario faisait craindre la disparition des services pour les itinérants de la Basse-Ville, en nombre croissant malgré un contexte économique qualifié pourtant de « favorable ».Mais selon ce qu’avance Le Soleil aujourd’hui, Lauberivière déménagerait plutôt, d’ici trois ans, dans un nouvelle immeuble sur le terrain appartenant à la Ville, près de l’ancien Cinéma Charest. Cependant, les pourparlers seraient encore « très préliminaires », aux dires du président du conseil d’administration, Georges Amyot.Les besoins de l’organisme, évalués à 7500 mètres carrés, seraient répartis sur trois étages. On évalue, sous toute réserver, à une somme entre 10 et 12 millions $ le coût d’un déménagement sur ce site, soit la moitié de ce qu’il en coûterait pour rénover l’immeuble actuel, considéré comme vétuste.Enfin, la relocalisation de Lauberivière pourrait coïncider avec l’arrivée du centre communautaire sur le site de l’ancien cinéma, vraisemblablement le YMCA, si on en croit des discussions lors de l’assemblée du conseil de quartier de septembre.