La Nef dévoile les aménagements de Verdir Saint-Roch et l’exposition de La Lanterne

verdir2

Hier en fin d’après-midi, la Nef, autrefois connue comme l’église Jacques-Cartier à l’angle des rues Saint-Joseph et Caron, inaugurait sur son parvis une exposition photo du collectif La Lanterne et sur sa façade Saint-Joseph les premiers aménagements de l’initiative Verdir Saint-Roch.

Pour la Coopérative de solidarité Notre-Dame-de-Jacques-Cartier/ La Nef, qui assure la gestion de l’ancienne église et de sa salle multifonctionnelle, cette double inauguration marquait une première phase dans un plan d’aménagement plus vaste, qui donnera lieu à d’autres annonces à surveiller.

Saint-Roch À pied, à cheval, en voiture

verdir4Le collectif La Lanterne présente sa première exposition à grande échelle dans l’espace public sur le parvis de la Nef, côté rue Caron. La Lanterne, c’est Mathieu Houle-Courcelles, étudiant au doctorat en histoire à l’Université Laval et ancien organisateur communautaire dans les quartiers centraux; François G. Couillard, auteur du site Saint-Roch une histoire populaire et de promenades guidées dans le quartier; Baptiste Piguet, Français enseignant en histoire-géographie qui s’est récemment installé à Québec.verdir6Désirant mettre en valeur l’histoire populaire des quartiers centraux, ce collectif a choisi dans cette exposition d’aborder l’histoire des transports, de l’ère industrielle à notre ère numérique. L’exposition comprend également trois oeuvres tissées au métier Jacquard par l’artiste du textile Jean Gauvin, grâce à la participation de la Maison des métiers d’arts de Québec.À pied, à cheval, en voiture sera en place jusqu’au 30 septembre et l’accès est libre.

Verdir Saint-Roch… et en manger

verdir1Augmenter les îlots de fraîcheur dans Saint-Roch à travers l’agriculture urbaine citoyenne : tel est l’objectif de cette concertation mise en branle par les AmiEs de la Terre de Québec, qui réunit une quinzaine d’organismes, groupes et entreprises d’économie sociale actifs dans Saint-Roch, auxquels se joignent petits à petits d’autres partenaires, comme La Korrigane et La Barberie.Les aménagements du côté de la rue Saint-Joseph incluent du mobilier de l’Atelier Le Banc. Verdir Saint-Roch est une initiative par et pour les citoyens du quartier : tous sont bienvenus pour s’y asseoir aussi bien que pour participer au jardinage. Après ce « quartier général » à la Nef, de plus petits sites verts comestibles suivront à divers endroits du quartier, portés chacun par des résidents, des organismes, des commerces et autres entreprises du quartier. Déjà, la semaine dernière, le groupe Bien vivre Saint-Roch, qui fait partie de la concertation, dévoilait un jardin collectif à l’angle du Parvis – des Commissaires.verdir7La concertation souhaite que l’initiative se poursuive et se répande au cours des prochaines années. C’est un souhait qui semble partagé par la Ville de Québec, qui a incidemment cité Verdir Saint-Roch en exemple lors de la séance d’information sur le Programme particulier d’urbanisme (PPU) pour le sud de Saint-Roch mardi dernier. La Ville de Québec figure d’ailleurs en tête de liste des partenaires qui soutiennent financièrement l’initiative cette année.Verdir Saint-Roch offrira divers ateliers de formation et d’information sur le jardinage et l’utilisation des herbes, légumes et fruits pour toutes et tous cet été. La programmation sera affichée à l’agenda Monsaintroch.verdir8Pour s’impliquer ou s’informer sur les ateliers et le jardinage, on peut contacter Geneviève Lapierre du YMCA/ C-Vert :genevieve.lapierre@ymcaquebec.org418 525-9622 poste 2223