La Barberie : portes ouvertes sur les nouvelles installations !

La population était conviée hier à venir découvrir les récentes rénovations de la microbrasserie qui soulignera déjà, l’an prochain, son vingtième anniversaire.

La BarberieCette journée portes ouvertes coïncidait avec la réouverture de la salle de production de La Barberie qui a nécessité un investissement de quelque 500 000 $.Le chantier de deux mois, rappelons-le, a été approuvé par les 16 membres de la coopérative de travail qui souhaitaient réaménager et moderniser leur salle de brassage de 130 mètres carrées en vue notamment d’augmenter de 25 % la capacité de production. Cette rénovation a été rendue possible grâce au soutien financier du Réseau d’investissement social du Québec (RISQ) et de la Fiducie du Chantier de l’économie sociale.

Modernisation « dans les règles de l’art »

Plusieurs membres de la coop étaient présents afin de répondre aux questions des petits groupes de visiteurs, dont Guillaume Boulanger, directeur de la production, et Isabelle Rodrigue, directrice des ventes. D’entrée de jeu, Guillaume a expliqué :

Nous avons acheté huit nouveaux fermenteurs de 2000 litres en remplacement des 14 anciens de 1000 litres. Pour ça, on a agrandi par en-dedans. Il a fallu redessiner complètement notre salle de brassage – plomberie, électricité, fenêtres, isolation et autres – pour qu’elle soit la plus efficace possible. […] L’autre partie des travaux concernait la modernisation du système de brassage comme tel, tout ça pour standardiser les procédés et pour augmenter la production dans les règles de l’art. […] Nous sommes très fiers de notre brasserie, et on va aller de l’avant avec de nouvelles recettes. […] La taille de l’entreprise nous convient, et on veut qu’elle demeure à l’échelle humaine, au coeur du quartier Saint-Roch que l’on aime ! »

La BarberieIsabelle, qui gravite dans le giron de la coop depuis 18 ans, a souligné en conclusion de notre visite que l’idée première de La Barberie, en 1997, était de « produire des bières exclusives pour les restaurateurs, puis nous sommes devenus en quelque sorte trop populaire et on s’est diversifiés », a-t-elle résumé avec fierté.

Notre première bière a été vendue au Bal du Lézard ! […] Avec le temps, nous avons acquis une notoriété, et offert notre expertise à d’autres microbrasseries de la ville afin de les aider dans leur développement. […] On ne fait pas d’exportation outre-mer, mais on le pourrait, car il y a vraiment une demande. Mais nous avons décidé de consolider nos acquis au Québec. […] La Barberie va avoir 20 ans l’an prochain, et on prépare un événement dont les détails vous seront dévoilés plus tard. »

La Barberie310, rue Saint-Roch418-522-4373

À lire en complément : La Barberie se développe ! (Guillaume Boulanger et Isabelle Rodrigue en entrevue à Première heure).