PRIMEUR : Épicerie fine dans Saint-Roch : Accro cuisine et dépendances

accroL’Intermarché de Saint-Roch, présent dans le quartier depuis 1999, dévoilera sous peu son nouveau projet culinaire, pour compléter son offre de produits : Accro cuisine et dépendances, qui sera situé tout près, au 275 Saint-Joseph Est.

Publicité

Prenant place au premier étage de l’ancien Comptoir communautaire, le commerce offrira des produits d’épicerie fine québécois et importés : épices, safrans, chocolat, café, liqueurs, sauces… On y trouvera une multitudes d’ingrédients alimentaires de qualité et exclusifs ainsi que des accessoires de cuisine de moyenne et haute gammes. Sur les 2900 pieds carrés d’espace de vente, 800 pieds seront destinés à l’épicerie fine et le reste, à l’espace cuisinerie.

Répondre à une tendance culinaire grandissante

Ne vous attendez pas à retrouver chez Accro cuisine et dépendances un comptoir avec service. Il y aura plutôt une grande variété de produits secs, cannages, des aliments réfrigérés comme du canard, différentes viandes des bois, des produits aussi copieux que de la crème à 45 % et du yogourt en pot de verre. Les propriétaires avouent être encore en mode découverte en ce qui a trait aux nombreux producteurs de produits fins. Parmi leurs récentes trouvailles, mentionnons une entreprise montréalaise qui oeuvre dans la production de légumes en marinade. Nicolas Courtemanche, frère de Éric Courtemanche, assurera la gestion de la boutique et nous confirme qu’il y aura régulièrement des dégustations sur place et des présentations d’accessoires de cuisine. Pour les accessoires, il s’agit davantage de produits de cuisine et très peu d’art de la table. Couteau de boucher, poêlon, bol, wok, tajine, planche à découper : des articles complémentaires à l’offre du quartier actuelle. Notez que le commerce va régulièrement renouveler sa marchandise.

On demeure épicier, mais plus spécialisé », affirme M. Courtemanche

Un édifice qui cache 200 ans d’histoire

accroÉric Courtemanche a fait l’acquisition en mars 2016 de l’édifice, qui avait été mis en vente par les anciens propriétaires du Comptoir communautaire l’automne passé. Vu ses 200 ans d’histoire, plusieurs rénovations ont dû être effectuées à l’intérieur, comme l’ajout de poutres de bois au plafond pour solidifier le plancher du haut ainsi que la façade, qui sera complètement refaite. Faute d’approbation des plans par la Ville de Québec, la façade ne sera rénovée que l’an prochain.

Il y a un niveau d’architecture à respecter et nous retournons aux table à dessin avec Cédric Delort, architecte de Saint-Roch », ajoute M. Courtemanche.

Par contre, de belles surprises se sont dévoilées en cours de route, comme un plancher de terrazzo et des murs de pierres d’origine, qui ont tôt fait de réjouir les nouveaux propriétaires. Rappelons qu’à partir de 1967, ces locaux abritaient la plus convoitée boutique de robes de mariée au Québec. À l’automne, un curetage complet sera réalisé au deuxième étage et un accès individuel de l’extérieur sera ajouté afin d’en faire des bureaux locatifs ou des espaces collaboratifs.

Commerçants de génération en génération

Ne doutez pas de la passion des Courtemanche pour le commerce au détail, il s’agit d’une histoire de famille. Le père a été épicier et a possédé des commerces pendant plus de 40 ans. Il est toujours actif en tant que gérant du département des viandes de l’Intermarché. La mère a tenu une boutique de mode pour dame de 1978 à 2012 et l’arrière-grand-père de monsieur Courtemanche a lancé le mouvement en ouvrant un magasin général à Saint-Raymond de Portneuf, pour ensuite s’établir dans le quartier Saint-Roch. Comme quoi il y a des gènes de commerçants !Inévitablement, la vente de produits alimentaires de spécialités séduira les foodies. Éric et Nicolas Courtemanche précisent toutefois qu’ils s’adressent à tous ceux et celles qui aiment cuisiner et recherchent le raffinement et les saveurs tout comme au néophyte culinaire en mode exploration. Un cuisinier pourra retrouver en vente le même couteau avec lequel il travaille en restaurant, mais aussi des gammes plus standard. Finalement, vous risquez fortement d’y voir les sirops de Patrice Plante et les tonics de 34oz dans l’espace cocktail.Les Courtemanche confirment leur volonté d’être encore plus impliqués dans le quartier Saint-Roch. Président de la SDC Saint-Roch, Éric Courtemanche souhaite aider les autres commerçants. Il n’hésitera pas à référer les gens à l’Inventaire pour des gadgets cuisine et à Lucie Côté cuisine pour des accessoires qu’il ne possède pas. Le quartier Saint-Roch, en plus de son effervescence, se caractérise par une forte solidarité entre les commerçants. Offrir une belle mixité, assure la prospérité du quartier, explique M. Courtemanche.L’ouverture de Accro cuisine et dépendances est prévue pour le 17 août 2016 !

Accro Cuisine et dépendances273, rue Saint-Joseph Est418 914-4657