Un mur pour les graffiteurs

Source : Le Soleil, Camille B. Vincent, 24 mai 2015 

1012426-plutot-faire-leurs-dessins-mursPour la première fois à Québec, un mur de graffitis légal sera mis à la disposition des graffiteurs, cet été, au parc Lucien-Borne [Haute-Ville]. N’est manquante que l’approbation définitive de la Ville, qui devrait trancher sur la question dans les prochains jours.

L’initiative est celle du groupe Graff’Cité, mandaté depuis 10 ans par la Ville de Québec pour offrir un service gratuit de nettoyage de graffitis aux résidents et aux commerçants de l’arrondissement de La Cité-Limoilou.Du 10 juillet au 16 août, un mur de 32 pieds de longueur sur 8 pieds de hauteur sera érigé face à la rue Sherbrooke, dans le parc Lucien-Borne  et sera accessible à quiconque souhaite y apporter sa contribution graphique. (…)Mériem Bélaïchouche et Marie-Noëlle St-Pierre s’entendent pour dire qu’avec ou sans murs légaux, il y aura toujours du vandalisme. Mme St-Pierre parle notamment des «puristes», pour qui l’essence même du graffiti est son caractère illégal. (…)Mais elles font la distinction entre ces délinquants, qui agissent pour le «thrill de l’illégalité», et ceux qui souhaitent développer leur art en toute quiétude, mais qui sont forcés de le faire à l’abri des regards pour ne pas être qualifiés de criminel.À Québec, le nettoyage des graffitis coûte bon an, mal an 100000 $ à la Ville. (…)[ Tout l’article. À lire aussi : Une passerelle victime de l’âge… et des vandales – Prise 2… ]

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.