Taxation : Inquiétudes chez les microbrasseurs de St-Roch

Source : L’exemplaire, Simon Gamache-fortin, Marie-thérèse Traversy, 24 septembre 2015 

Publicité

Les microbrasseurs déplorent la recommandation proposée par le rapport Godbout quant au niveau de taxation de la bière vendue. Ils craignent un essoufflement de cette industrie qui est en pleine croissance.

Le rapport Godbout de la Commission d’examen sur la fiscalité propose au gouvernement québécois d’abolir l’exemption de la taxe sur l’alcool offerte aux microbrasseries de la province. Québec étudiera le dossier au cours des prochaines semaines. L’Association des microbrasseries du Québec (AMBQ) a récemment déposé un mémoire à l’Assemblée nationale pour expliquer les conséquences de l’abolition de la mesure pour l’industrie. Les principales lignes du document seront rendues publiques prochainement.L’industrie brassicole est en plein essor. Au Québec, on compte désormais 130 microbrasseries, en comparaison à 31 en 2004. Les produits de cette industrie représentent maintenant 15,6% des boissons consommées sur place dans les bars, en comparaison à 5,7% en 2004. L’exemption de la taxe sur l’alcool permet à un microbrasseur d’économiser en moyenne 40 000$ par 1000 hectolitres de production.

Impacts pour les microbrasseries dans St-Roch

Le quartier St-Roch compte deux microbrasseries bien implantées, soit La Korrigane et La Barberie. Dans les prochaines semaines, un nouveau commerce du genre devrait ouvrir ses portes. Pour une jeune microbrasserie, la mesure proposée par le Rapport Godbout pourrait avoir un impact financier certain. (…)[ Tout l’article (entrevues vidéos) ]