Pédaler dans Saint-Roch (1) : que trouve-t-on pour les cyclistes?

uneparvis
Publicité

Alors que la rentrée scolaire et la circulation lourde reviennent, je partage ici mes réflexions, appuyées de photos, pour un réseau praticable dans Saint-Roch. Viva !

On voit rarement des enfants à vélo ici. Au cœur du quartier, rien ne semble avoir été pensé pour la circulation à deux roues. Rien ne semble avoir été conçu non plus pour que l’on puisse se rendre d’un quartier à l’autre de façon directe et sécuritaire.Après plus de cinq ans de vélo à Saint-Roch, je me suis presque naturellement mis à emprunter les infrastructures d’autrefois. Puisque nous n’allons pas de l’avant, pourquoi ne pas utiliser les anciens chemins ? C’est en parcourant le secteur que je me suis retrouvé d’instinct sur ces rues qui sont plus larges et accommodantes pour la circulation. Elles seraient parfaites pour servir (à mon avis) de base pour un réseau cyclable durable et de qualité.

Les perrons d’église

La rue du Parvis et la rue Caron sont tout à fait praticables à vélo. Je soupçonne Caron d’avoir été une rue bordée de commerces à une époque, ce qui expliquerait sa largeur. Elle est bidirectionnelle et semble avoir été conçue pour une circulation dense. Du Parvis (photo à la une) est plus coquette et moins large, les voitures y circulent donc plus lentement. Elle est pratique et traverse le quartier du nord au sud.

caron
rue Caron

(De) Saint-Vallier Est

(De) Saint-Vallier Est était autrefois le boulevard Charest des diligences. L’artère est aujourd’hui traversée par plusieurs boulevards, mais elle arpente toujours le quartier d’ouest en est. Elle a, de plus, un dénivelé fort agréable à la hauteur du complexe Méduse, qui roule presque jusqu’au Vieux-Port. Attention aux nids-de-poule!stvallier

Saint-Joseph, la rue principale

Dans mes rêves éthyliques, Saint-Joseph serait piétonne et des calèches circuleraient de Jos Dion à La Barberie. Pour les vélos, elle serait parfaite si elle ne changeait pas de sens en plein milieu ! Beaucoup de cyclistes ne respectent pas le sens unique, oh que c’est bizarre… Mon vœu serait d’enlever aussi tous les stationnements. Je crois personnellement que soustraire 40 à 50 cases (?) de stationnement pour une meilleure qualité de vie, ça ne serait pas la fin du monde. Suis-je le seul ?jospeh

De Sainte-Hélène et Sainte-Marguerite, les deux belles cachées

Ces deux rues seraient idéales pour une circulation cycliste. Peu de voitures y circulent, et elles desservent les installations universitaires. Praticable d’est en ouest, le passage piéton au niveau de la Couronne est bien calibré, mais malheureusement, il n’y a pas encore de feu piéton pour traverser Dorchester. De Sainte-Hélène vient de subir une cure minceur à la hauteur de la Fabrique, et cela devrait diminuer – pas mal – la vitesse des voitures, nombreuses aux heures de pointe. Si ces deux rues étaient mieux aménagées, je n’aurais aucune gêne à y circuler avec des enfants, même en plein centre-ville.helen

Mon constat

La Ville pourrait faire des petits ajustements à peu de frais, et à mon avis, cela ferait une bonne différence pour les vélos. Je n’ai pas trop parlé de la portion nord du quartier, qui demande aussi son lot d’ajustements… En attendant, la Ville de Québec est à l’écoute de nos besoins et veut entendre les citoyens, surtout les cyclistes du centre-ville. Il y a une application disponible sur le site de la Ville, et on nous invite à répondre à un sondage de l’Université McGill.Dans la seconde partie de mon texte ce jeudi, j’aborderai les difficultés reliées aux points d’entrée du quartier. Ne vous gênez pas pour commenter! J’aimerais beaucoup lire vos suggestions et commentaires sur la pratique cyclable dans Saint-Roch.

[ À lire aussi : Pédaler dans Saint-Roch (2) : l’enclave à vélos de Québec. ]