Maggie la chatte et sa belle-famille

La Chatte sur un toit brûlant 1

Tout commence par un couple. Maggie la chatte se trouve sur le toit brûlant du désir. Désir qu’elle ne peut assouvir : son mari Brick ne veut pas d’elle et il boit. Puis, tout se transforme en une histoire de famille où tous les mensonges, rancœurs, désirs, secrets, peurs, regrets, reproches, rêves… éclatent les uns contre les autres.

Nous sommes au Mississippi dans les années 1950 et la famille de Brick fête l’anniversaire de Big Daddy. Le dernier anniversaire de ce père qui ignore sa maladie, car on lui cache. Entre les rires et le malaise, le spectateur se retrouve devant le tableau d’une famille déchirée de l’intérieur où chaque individu a son lot de non-dits, ignore l’évidence, cache la vérité, espère le mieux… et l’héritage.La Chatte sur un toit brûlant 5La mise en scène de Maxime Robin met l’emphase sur ces personnages, sur leurs conflits. Pas d’artifices superflus, qu’un jeu bien dirigé pour donner vie à des dialogues porteurs, empreints de violence, de peur, de désir. Des comédiens qui laissent vivre leur personnage jusqu’au bout. Sincèrement, même si je le voulais, je ne pourrais pas préférer un comédien, j’ai cru à chacun des personnages à tout instant. Bravo.L’atmosphère américaine et des années 1950 vit par les décors, les costumes, l’utilisation du parterre (je ne vous en dis pas plus). Soulignons l’ajout de chansons américaines – interprétées par la jolie voix de Cynthia Trudel, elles ajoutent à cette impression de se trouver dans le sud des États-Unis et font de belles transitions.En tant que spectateur, on ne peut faire autrement que de se sentir là, de vivre avec eux cette vérité brutale qui leur est révélée. Du théâtre et de l’émotion à l’état brut. Attention, n’allez pas croire que l’on pleure et que l’on sort de là tout à l’envers. Au contraire – et c’est là le génie de Williams allié à la mise en scène de Robin et au jeu des acteurs – on rit beaucoup, on ne pleure presque pas, mais on réfléchit. À notre vie, à notre société, à la vie de famille. Bref, du théâtre à son meilleur.Une pièce à voir. Ne la manquez pas !La Chatte sur un toit brûlant joue du mardi au samedi jusqu’au 9 mai au Théâtre de La Bordée.