Lofts St-Joseph : visite du chantier et détails du projet

Récemment, Monsaintroch.com dévoilait un projet de 18 unités de condos locatifs de touristes dans un pittoresque édifice de la rue Saint-Joseph. Il s’agit d’un chantier de plusieurs millions de dollars qui aura impliqué, à terme, une soixantaine de travailleurs de la construction.

Publicité

Isabelle Duchaine est à la fois directrice du marketing chez Habitation Canadienne et designer des Lofts St-Joseph. Elle nous a reçu jeudi dernier pour une visite exclusive.

Sauvegarder l’âme d’un immeuble d’époque

Les Lofts St-JosephNous sommes tombés en amour avec cette bâtisse aux fenêtres arrondies, ses poutres d’époque, ses murs de briques. C’est la première fois qu’Habitation Canadienne construit en partant d’une structure existante. L’immeuble date de 1918, a du “vécu”, et c’est pour ça qu’on l’a acheté il y a un an. Puis on a vendu le projet “clé en main” à une entreprise immobilière avec l’idée de faire des résidences pour voyageurs… »

Visiblement passionnée par son métier, Isabelle Duchaine avait carte blanche pour le choix des matériaux et la conception des cuisines, à titre d’exemple. Elle souligne qu’elle a conclu des affaires avec plusieurs entreprises locales, telle la boutique Article 721 de Limoilou pour la conception des paniers corporatifs et des objets de la déco, comme les coussins.Mais avant tout, le plus stimulant défi de la designer était la mise en valeur du cachet intérieur de l’édifice de cinq étages, et ce, jusque dans les petits détails :

J’ai entre autres récupéré des portes de coffre-fort et des fenêtres d’époque pour en faire de fausses portes et des cadrages de miroir. Les poutres d’acier, avec leurs boulons semblables à ceux du Pont de Québec, contribuent aussi au décor… »

Se sentir chez soi… à l’étranger

Avec une formule de condos locatifs à court ou moyen terme pour voyageurs, les Lofts St-Joseph ont certes le statut « hébergement de touristes », mais ils visent aussi, beaucoup, la clientèle corporative séjournant à Québec, explique Isabelle Duchaine :

Je pense par exemple à des entreprises du secteur comme Frima Studio, Beenox… Un producteur doit venir travailler une semaine, un mois à Ex Machina ? Il loge où si, en plus, sa famille l’accompagne ? Ceux qui sont tout le temps dans les hôtels souhaitent à un moment donné avoir un endroit où ils se sentent chez eux. Avec les enfants, on devient vite à l’étroit… Chez nous, ils peuvent se faire à manger, vivre le quartier comme les gens le vivent… Et les marchands du coin ne demandent que ça, recevoir des touristes ! Cette façon de voyager est de plus en plus populaire auprès des familles européennes, américaines et australiennes », fait-elle d’ailleurs observer.

La designer soutient que le concept des Lofts St-Joseph est en quelque sorte une « première » au centre-ville, même si d’autres immeubles offrent ce genre de services…

Chaque appartement, chaque condo appartient à un propriétaire indépendant, alors que nous, on a le permis de la Ville pour créer une uniformité dans le service avec une gestion beaucoup plus personnalisée que dans les gros hôtels. Nos tarifs sont les mêmes, et nous disposons de onze stationnements à l’arrière ! »

Une invitation

La fin des travaux d’aménagement des Lofts St-Joseph étant fixée au début d’avril, Isabelle Duchaine envisage alors une première visite officielle pour les médias et entreprises, suivie d’une autre à laquelle sera convié le grand public, ce printemps : « On vise la date du 4 juin, le moment idéal, car la rue Saint-Joseph sera fermée pour l’ouverture des terrasses ! »