Légionellose : graves séquelles pour les survivants

Source : Le Journal de Québec, Stéphanie Martin, 9 juin 2015 

Publicité

À l’été 2012, la légionellose a fauché treize vies à Québec, mais elle a aussi laissé derrière elle des gens qui, presque trois ans plus tard, subissent encore des séquelles de cette redoutable bactérie.

Lucien Gagnon, 74 ans, est l’un de ceux-là. Ce résident du quartier Saint-Roch allait régulièrement prendre un café à la bibliothèque Gabrielle-Roy, contiguë au complexe Jacques-Cartier, là même où les légionelles à l’origine de l’éclosion ont été découvertes. (…)[ Tout l’article. À lire aussi : Légionellose : place aux nouvelles règles de sécurité. ]