Le Camp – phase 1 : l’incubateur-accélérateur ouvre ses portes

Le CampAnnoncée ce matin en présence du maire Régis Labeaume et de Carl Viel, président-directeur général de Québec International, la phase 1 de l’incubateur-accélérateur technologique se déploiera dès le 2 mars au 688, boulevard Charest Est dans Saint-Roch, sous la dénomination Le Camp.Géré et animé par Québec International, Le Camp vise à offrir des services de soutien et d’accompagnement, des espaces de bureaux et de travail coopératif, des activités de réseautage et de perfectionnement ainsi que des événements pour les entreprises technologiques. Que celles-ci oeuvrent strictement en technologie ou développent un produit numérique commercialisable dans un secteur périphérique, qu’elles soient de Québec ou du Québec, elles trouveront au coeur du quartier Saint-Roch un point d’ancrage et une communauté pour s’implanter et croître. L’incubateur-accélérateur pourra également favoriser l’implantation à Québec d’entrepreneurs de l’étranger : une annonce à ce sujet serait d’ailleurs imminente…Dans un communiqué, le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, ministre du Travail et futur ministre de l’Emploi Sam Hamad mentionne les retombées économiques et notamment la création d’emploi qui découleront, à terme, de ce nouveau venu. Pour le maire Régis Labeaume, la nouvelle « réaffirme l’importance du quartier Saint-Roch dans le développement technologique ». La présence d’entrepreneurs qui réussissent et s’impliquent dans leur communauté, la proximité d’un bassin de talents ainsi que de partenaires, l’accès à du « financement intelligent » sont autant d’atouts réunis au coeur de la ville de Québec pour Le Camp, a pour sa part mentionné sa directrice exécutive Isabelle Genest.Déjà, une équipe de Québec International, la permanence de l’organisme Québec numérique et la direction générale de l’accélérateur PCAI – Inno-centre, rejoints incessamment par la Voix des entrepreneurs en TI de Québec (VETIQ), se retrouvent au 688, Charest Est. À l’automne 2015, Le Camp lancera sa phase 2 à son adresse permanente, où seront offerts les espaces de coworking, le programme d’incubation et toute une gamme de services et d’activités dispensés pour et par la communauté techno-entrepreneuriale. De nombreux membres de cette communauté ont d’ailleurs planché avec Québec International ces dernières années pour le développement de l’incubateur-accélérateur.Grâce aux fonds consentis par le gouvernement du Québec pour la démarche ACCORD Capitale-Nationale, la Ville de Québec injecte 2,1 millions de dollars sur 5 ans pour la mise en place, la gestion et l’animation de l’incubateur-accélérateur, de même que le déploiement de son programme d’incubation. Un financement de 3,4 millions de dollars sur 4 ans est par ailleurs consenti par le gouvernement du Canada.Pour plus d’information, on peut visiter lecampquebec.com.

Publicité