Édifices remarquables du quartier (1) : le Lafayette

Monsaintroch.com présente dans cette série des immeubles dont le caractère architectural ou la vocation est intimement lié à l’évolution du quartier. Pour débuter, la tour Lafayette, aujourd’hui l’édifice Charles-E. Rochette.

Historique

Construit en 1959 sur le boulevard Charest Est à l’intersection de la rue de la Chapelle, l’édifice Lafayette est l’œuvre de l’architecte André Robitaille, en collaboration avec Jean Déry et Louis Beaupré.L’immeuble de neuf étages doit son nom au restaurant et au club de nuit Le LaFayette, qui occupaient respectivement le rez-de-chaussée et le premier niveau. Cet endroit très fréquenté, caractérisé par un décor d’une modernité « sans précédent pour Québec », disait-on à l’époque, était aussi aménagé pour la tenue de réceptions ou d’expositions. La Commission des Transports du Québec a occupé les étages supérieurs jusqu’en 1975. Le déclin du quartier a fait en sorte que ces étages sont demeurés déserts par la suite, même si le restaurant et le club de nuit ont poursuivi leurs activités jusqu’au début des années 1980.Durant près de deux décennies, l’édifice Lafayette a été à l’abandon avant d’être réhabilité dans la foulée de la renaissance du cœur de Saint-Roch.

Architecture et caractéristiques

Édifice Lafayette, édifice Charles-E. Rochette , boulevard Charest Est.À l’origine, la couleur orange des murs rideaux nord et sud de l’édifice Lafayette était perçue par plusieurs comme un geste de provocation de l’architecte. A l’entrée sur le boulevard Charest Est, une marquise en béton de forme ondulée et une œuvre en céramique de l’artiste Paul Lacroix ont été préservées et mises en valeur lors de la rénovation et de l’agrandissement de l’immeuble en 2000, mandat accordé à Gagnon Letellier Cyr Ricard Mathieu Architectes pour lui redonner une nouvelle vie.

Vocation actuelle

Sis au cœur du nouveau périmètre du Centre national des nouvelles technologies de Québec (CNNTQ), l’ex-édifice Lafayette a été rebaptisé « édifice Charles-E. Rochette » après des travaux de quelque 13 MM $ qui ont consisté entre autres au remplacement des murs rideaux et à l’ajout de 6000 m2 d’espaces sur trois étages entourant deux faces de la tour. Cet agrandissement abrite des laboratoires de recherche et des espaces communs.Un café-boutique occupe aujourd’hui le rez-de-chaussée de l’immeuble. Enfin, un important locataire avec son logo bien en vue, ABB, s’apprête à déménager dans un parc industriel.

* * *

Références : Ludovica (blogue), 1er avril 2006. Docomomo Québec, automne 1994. Gagnon Letellier Cyr Ricard Mathieu Architectes.[ À consulter aussi : Édifices remarquables du quartier Saint-Sauveur ]