Des commerçants « camelots d'un jour » pour La Quête !

Rue saint-Joseph Est, Journal La Quête
Rue Saint-Jeseph Est. Photo tirée du Facebook du Journal La Quête.

Demain, pour souligner le 20e anniversaire du magazine de rue de Québec, des commerçants solidaires de la rue Saint-Joseph consacreront une partie de leur journée à vendre La Quête à laquelle ils remettront les profits.

Il s'agira pour eux d'une expérience hors du commun. Se mettre dans la peau d'un camelot de La Quête signifie affronter la météo quelle qu'elle soit, ressentir l'indifférence de certains des passants, peut-être se faire insulter, mais aussi et surtout, provoquer de belles rencontres à échelle humaine et recueillir des sous pour les plus démunis.De 11 h 30 à 13 h, les participants suivants s'installeront devant leur commerce respectif :

Initiée par la Table de quartier L’EnGrEnAgE, cette activité à haute teneur de mixité sociale s'inscrit dans la mission de renforcement des liens entre les différents occupants du quartier.Pour en savoir plus : Francine Chatigny (coordonnatrice de La Quête) au 418 649-9145 poste 31, ou Marine Sériès (coordonnatrice de la Table de quartier l'EnGrEnAgE de Saint-Roch) au 418-525-6187, poste 223.

Au sujet du journal de rue

La Quête redonne espoir aux personnes en situation de marginalité. Alternative à la mendicité, sa vente procure une mission sociale aux exclus et leur redonne ainsi du pouvoir sur leur vie. Des centaines de camelots ont eu recours à La Quête pour subvenir à leurs besoins ponctuels. Pour certains, la vente du magazine s'avère une activité essentielle à leur équilibre de vie.[ À lire aussi : Les nuances de l’itinérance – La Quête, mai 2013 ]