Décès de Mgr Pierre-André Fournier : Gilles Kègle se souvient

Mgr Pierre-André Fournier: un «grand serviteur de l’Église» rend l’âme (Source : Le Soleil, Jean-Michel Genois Gagnon, 11 janvier 2015) L'archevêque de Rimouski, Mgr Pierre-André Fournier, lorsque Mgr Gérald Cyprien Lacroix (à l'arrière à gauche) a été nommé cardinal, à Rome, en février 2014. Photothèque Le Soleil, François BourqueL’archevêque de Rimouski, Mgr Pierre-André Fournier, est décédé samedi à l’Hôpital régional de Rimouski. (…)Mgr Fournier, originaire de Plessisville, a été ordonné prêtre le 10 juin 1967 par le cardinal Maurice Roy. En 1983, l’archevêque de Québec le nommait curé de la paroisse de Saint-Roch, poste qu’il occupa jusqu’en 1995.Selon Gilles Kègle, «l’infirmier de la rue» , Mgr Fournier était un saint parmi les hommes. M. Kègle souligne même devoir sa vie à Mgr Fournier.

J’ai eu l’honneur de côtoyer un saint pendant 10 ans», commente M. Kègle. «C’est lui qui m’a sauvé la vie. En 1985, ma vie allait très mal, j’étais très pauvre et je venais d’arriver à Québec. Je vivais avec des canettes et des bouteilles vides que je ramassais. En 1986, j’ai tenté de me suicider sur les plaines d’Abraham; de me jeter dans le vide. J’ai alors détourné mon suicide et en passant devant le presbytère, j’ai rencontré le curé Fournier. Je lui ai dit que j’étais infirmier, que je voulais donner ma vie aux plus démunis. Dans les jours qui ont suivi, il m’a trouvé quatre [préposés aux] bénéficiaires et il m’a dirigé. C’est comme ça que tout a commencé.» (…)

[ Tout l’article ]