Saint-Roch, Ralf et Lucky Luke

Rochambolesque_2001_fouleÀ moins de deux semaines du quatrième Parvis en fête, Monsaintroch.com a fouillé les archives d’un événement précurseur qui s’est tenu dans Saint-Roch au début des années 2000.

Publicité

Premières folies

Fête Saint-Roch 1999. Le Soleil.En 1999, Lorinne Larouche, l’actuelle directrice de CKIA, habitait Saint-Roch depuis un an avec sa jeune famille et voulait s’y impliquer bénévolement. Elle rêvait pour son quartier d’une fête un peu comme celle de Saint-Jean-Baptiste… Avec d’autres administrateurs du Conseil de quartier de Saint-Roch qu’elle venait de joindre, elle a organisé une première activité festive en août 1999, à quelques jours de l’anniversaire de notre saint patron protecteur des chiens, qui avaient déjà leur bénédiction. Fermée à la circulation entre Caron et Dorchester, la rue Saint-Joseph était animée entre autres par les Folies de Paris, qui occupaient les espaces de l’actuel Impérial Bell.Devant l’enthousiasme suscité par cette première initiative, un organisme indépendant s’est constitué pour mettre sur pied dès l’année suivante un événement plus ambitieux : «Roch»ambolesque, la fête (RALF). Les organisateurs ont vu grand et commandé tellement de t-shirts qu’il en resterait encore des exemplaires! Ils ont aussi fait faire une mascotte canine, Ralf, et trouvé un slogan assorti…

« Une fête qui a du chien »

Rochambolesque_afficheDe 2000 à 2003, pour un samedi d’août, une bonne partie de la rue Saint-Joseph entre Langelier et du Pont devenait piétonne. Outre la scène principale au parvis de l’église, on y retrouvait une place des enfants devant la bibliothèque Gabrielle-Roy, des scènes secondaires dans le stationnement de Mobilier de bureau MBH et au coin de la rue Caron. Musique, danse, chiens savants, kiosques de commerçants et d’exposants, animation de rue, diffusion en direct de CKIA : du déjeuner jusqu’au soir, «Roch»ambolesque proposait une programmation variée et de la bouffe à prix populaire.Les commerces de l’artère principale y participaient en grand nombre; Éric Courtemanche de l’Intermarché s’était même joint dès le début au comité organisateur. Une année, le propriétaire de l’Épicerie économique avait accueilli sur le stationnement derrière son commerce une soucoupe volante accrochée à une grue!Rochambolesque_Ralf-enfantsNéanmoins, comme dans bien des initiatives portées à bout de bras par l’implication citoyenne, l’huile de coude a fini par manquer, et la fête qui avait du chien a tiré sa révérence.

Retour au Parvis

Il aura fallu attendre 2012 pour que Saint-Roch ait de nouveau son party populaire : Parvis en fête, désormais organisé par la Table de quartier L’EnGrEnAgE avec plusieurs organismes, commerces, groupes et bénévoles saint-rochois. Adoptant une thématique country, après le beach party de l’an dernier, l’activité réinvestit cette année une partie de la rue Saint-Joseph. Une campagne de sociofinancement est en cours jusqu’au 22 août, jour de la fête, pour compléter les apports financiers et commandites qui la rendent possible. Son objectif est fixé à 500 $.Pour mousser cette campagne, le dévoué agent de liaison de L’EnGrEnAgE Émile Piché s’est même donné un défi personnel : se transformer en Lucky Luke et interpréter « Poor Lonesome Cowboy » au violon pour les généreux donateurs de son entourage.Parvis en fête a lieu le samedi 22 août de 13 h à 23 h. On peut y contribuer en faisant un don en ligne ou en se joignant à l’équipe de bénévoles qui assurent son bon déroulement.

Aux-portes-du-Far-West_ÉmilePiché2015_pub5-300x232
Aux portes du Far West. Conception : Émile Piché