L'arrondissement orphelin

Quartier Saint-Roch
Le coeur de Saint-Roch, avec son jardin. Panorama O-N. 28 septembre 2012.
Source : Le Soleil - Carrefour des lecteurs, Antoine Guy, architecte. 9 février 2015 Auprès de l'administration municipale actuelle, l'arrondissement de La Cité-Limoilou semble bien orphelin. Pis encore, le centre-ville se fait dépouiller de ses institutions, comme il se voit privé de projets emballants.En passant par le déménagement tragique du plus vieil hôpital d'Amérique du Nord à l'Enfant-Jésus, de l'ouverture possible d'un marché public près de l'amphithéâtre pour faire suite à la fermeture annoncée du Marché du Vieux-Port, de l'éventuelle construction de quatre tours de 30 étages à Sainte-Foy, de l'octroi de plusieurs permis de restauration en banlieue au détriment de restaurants du centre-ville, de l'abandon de l'écolobus et du tramway, nous sommes aujourd'hui témoins d'une administration municipale qui poursuit sans relâche un travail de dégarnir le centre-villeÀ ce niveau, nous pourrions voir l'Hôtel de ville de Québec ouvrir ses portes près du Cosco et le Château Frontenac déménager dans le parking des Galeries de la Capitale. Non mais, trêve de plaisanteries. Sommes-nous dégoûtés du peu de centre-ville qui nous reste au point de l'épuiser, le dégarnir de ses forces, attraits et caractères ? Comment se portera l'identité de Québec lorsque sa banlieue aura dissout et avalé tous les attraits du centre ?À titre de résident de Saint-Roch, que je considère encore comme le vrai centre-ville de Québec, je suis plus que désolé et attristé de voir les orientations dangereuses et non urbaines que prend notre agglomération. J'aurais tant rêvé de vivre dans une ville qui a comme valeur la construction d'un projet urbain dans lequel imagination et vision travaillent ensemble à l'émergence d'une ville du 21e siècle. J'aurais aimé voir cette ville mettre son accent sur les transports en commun, les piétons, les vélos, les parcs et la mixité urbaine bien plus que sur les mirages étourdis de tours. Si tours il y a, c'est sur la colline et dans Saint-Roch qu'elles doivent s'élever.[ À lire aussi : Un maire visionnaire ? ]

Publicité