Accessibilité aux soins de santé – Des résultats porteurs d’avenir pour la Coopérative de solidarité SABSA de Québec

Source : Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ (TELBEC), 10 septembre 2015 

SABSA« Déjà nous pouvons qualifier de réussite l’expérience de la Clinique SABSA. Nous avons ici une preuve tangible qu’il y a moyen de faire mieux et de dispenser des soins de manière plus humaine et plus près des gens. Ce que nous démontre ce rapport, c’est que revoir les soins de premières lignes en misant sur les professionnelles en soins et non plus uniquement sur les médecins, ça fonctionne et ça améliore l’accessibilité. L’avenir du réseau de la santé passe par ce nouveau mode de fonctionnement, il passe par l’interdisciplinarité. »

C’est en ces termes que la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, Régine Laurent, accompagné des chercheurs Damien Contandriopoulos, Mélanie Perroux et Bernard Roy, ainsi que de l’infirmière praticienne spécialisée en soins de premières lignes (IPSL), Isabelle Têtu, a rendu public aujourd’hui le rapport préliminaire de recherche sur la Coopérative de solidarité SABSA. Ce rapport de l’équipe de recherche ESPI (Équipe de Soins Primaires Intégrés) couvre l’ensemble des activités de la clinique SABSA, des quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur de Québec, sur une période de huit mois, soit d’octobre 2014 à juin 2015.Sur la période couverte par le rapport, 1700 consultations pour 750 patients ont été effectuées par les professionnelles en soins de la Coopérative SABSA. Quatre-vingt-cinq pour cent des soins ont été assumés par l’IPSL lors de ces consultations. Moins de 5 % des consultations réalisées par les infirmières de la Coopérative ont nécessité une référence vers un professionnel de santé extérieur. La grande majorité des besoins de soins est donc prise en charge au sein de la Coopérative, dont on estime l’offre de services annuelle à 3000 visites. Les patients ne paie aucun frais pour les services reçus. Le coût moyen d’une visite à la Coopérative est de 68 $ et les économies liées aux soins médicaux non facturés au réseau sociosanitaire québécois s’élèvent à plus de 118 000 $ par année. Fait à noter, 64 % des patients qui ont fréquenté la clinique ont affirmé avoir un médecin de famille. (…)La gamme de services et de soins offerts par la Coopérative SABSA est multiple. Chaque professionnelle en soins peut exercer l’entièreté de son champ de pratique. (…)Le rapport préliminaire de l’équipe de recherche ESPI peut être consulté sur le site Internet de la FIQ.[ À lire aussi : La coopérative SABSA : une clinique sans médecins… et sans tracas. ]