Revitalisation urbaine : la culture ou les artistes?

Quartier Saint-Roch
Jardin de Saint-Roch. Panorama O-N. 28 septembre 2012.
Source : Le Devoir (Libre opinion), Yvon Leclerc, 9 juin 2014 Le Devoir a publié coup sur coup, ces derniers temps, des réflexions sur l’importance de la culture dans l’économie. (…)J’aimerais aborder ici un aspect peu touché jusqu’à présent et qui concerne le rôle des artistes dans la construction de l’édifice culturel. Je le fais à partir de la recherche que j’ai menée dans le cadre de ma thèse en études urbaines, à l’Institut national de la recherche scientifique. Mon étude de cas portait sur la  la revitalisation du quartier Saint-Roch, à Québec.En novembre 1989, lorsque l’équipe de Jean-Paul L’Allier arrive aux commandes de la ville, elle découvre un centre-ville dévitalisé, dangereux, abandonné de ses résidants les plus mobiles, et ce, malgré le succès remporté par la bibliothèque Gabrielle-Roy inaugurée en 1983. L’atout principal du quartier tenait à la présence d’une quarantaine d’ateliers d’artistes en arts visuels. Le conseil municipal a donc décidé de miser sur ces artistes en élaborant des programmes qui leur permettraient d’exercer leur métier dans les meilleures conditions possible. Dix ans plus tard, on comptait plus de 150 ateliers dans le quartier… (…)C’est dans la foulée de cette stratégie de développement par la culture adoptée par la Ville que les institutions d’enseignement et de recherche de l’Université du Québec sont venues s’installer dans le quartier. De même que les entreprises de nouvelles technologies. (…)[ Tout l’article. À lire aussi : Les artistes, acteurs du développement. ]