Les détours de Saint-Vallier – Nos rues

Publicité

Vous savez, je suis l’héritière du deuxième évêque de Québec et j’ai dominé tout un faubourg. Je connais l’odeur du cuir et celle de la mort. J’ai fréquenté l’ancien quartier chinois et pris part à des initiatives culturelles majeures au tournant du siècle. Chaque printemps, je guide de curieux noctambules qui dorment en marchant…Vous m’avez reconnue!

Saint-Vallier Est, avec un « de », s’il vous plaît, au-delà de la Couronne. J’arrive de l’Îlot des Palais… Vous me suivez vers Saint-Sauveur ?

Ne le dites à personne, mais il paraît que cette bonne adresse de l’usagé appartiendrait au Vieux-Québec ! Entre feu Lépine-Cloutier là-bas et la rue Vallière, Saint-Roch contourne un îlot patrimonial propriété des voisins.L’îlot Fleurie, lui, est bien du quartier. Je l’ai vu naître un peu plus loin, sur le site de l’actuel Jardin Saint-Roch. Il a laissé dans l’histoire locale une trace bien plus importante que ce qu’on en perçoit. Regardez par ici… Ce bâtiment au 617 est le dernier témoin du quartier chinois.

Une artiste amie de monsieur Woo venait souvent le visiter dans cette demeure. Par là, tout à droite, on aperçoit la terrasse du Tiers Temps, qui a beaucoup fait parler de lui récemment.

Méduse vient de rentrer de vacances : fini ma tranquillité ! Expositions, performances, ateliers, danse, musique, théâtre… Il y a des jours où j’irais me reposer sur Saint-Joseph !

Je l’avoue : je suis un peu difficile à suivre. Tenez, je suis ici, et pourtant l’Ascenseur du Faubourg, là-bas, c’est le 417 de Saint-Vallier Est… À partir de l’Auberge Le Vincent, je vais longer l’Îlot des Tanneurs. S’il n’y a plus de tanneurs ni de manufactures, d’autres créateurs y sont bien présents et entourés de lieux où se divertir ou bien manger :

le Scanner, Phil Smoked Meat, l’Établi, les Salons d’Edgar, La Gueule de bois, la Cuisine, le Café Babylone, L’Encadreure des artistes, Pain et Passion. Jusqu’à 2013, il y avait aussi une quincaillerie, dont je m’ennuie encore… Et j’oubliais qu’il reste une Manufacture ! On y produit de l’art.

C’est ici que nos routes se séparent : je tourne à droite au coin de la Patate pour continuer dans Saint-Sauveur. Je vous déroute un peu ? Je sais. Mais j’en vaux la peine ! J’ai encore plusieurs bonnes adresses vers l’ouest…