Garer son vélo à Québec, un vrai casse-tête

Source : Le Soleil, Annie Mathieu, 21 juillet 2014 Si les cyclistes sont de plus en plus nombreux à Québec, les endroits où ils peuvent se garer ne sont pas légion, et ce, malgré les promesses répétées de la Ville de Québec d’ajouter des stationnements pour véhicules à deux roues dans le centre-ville. Exaspérés, les citoyens et les commerçants multiplient les demandes dans l’espoir d’être un jour exaucés.Le problème s’est exacerbé depuis le changement des parcomètres à l’automne 2012 puisque les nouveaux panonceaux qui marquent les espaces de stationnement ne permettent plus d’accueillir des vélos. Des voix s’étaient élevées pour que Québec suive l’exemple de Montréal et ajoute des arceaux aux poteaux, une solution rejetée par la municipalité qui n’aime pas voir ses trottoirs encombrés.Le porte-parole de la Ville de Québec, Jacques Perron, avait néanmoins assuré au Soleil, au printemps 2013, que pour compenser, davantage de supports seraient installés «dans les prochains mois». (…)À l’approche de la saison estivale, la copropriétaire de La folle fourchette, sur la 3e Avenue à Limoilou, a voulu se doter d’un support à vélo. Sophie Grenier-Héroux a cependant vu sa requête refusée. «Ils m’ont dit qu’ils n’en avaient plus!» regrette la nouvelle commerçante, qui n’était pas consciente des difficultés à mettre la main sur ce mobilier urbain. (…)Le propriétaire de l’Intermarché dans Saint-Roch, Éric Courtemanche Baril, souhaite aussi un tel aménagement devant son épicerie, où deux espaces pour voitures seraient sacrifiés. Les deux hommes soulignent que ces installations permettent de corder beaucoup plus de bécanes et, conséquemment, d’accommoder plus de citoyens qu’un ou deux automobilistes. (…)«On pourrait toujours en avoir plus», reconnaît la porte-parole de la Ville de Québec, Audrey Perreault, au sujet des supports à vélo dans La Cité-Limoilou. Au total, 350 sont installés aux quatre coins de l’arrondissement, explique celle qui n’est cependant pas en mesure d’indiquer si ce chiffre est supérieur à l’an dernier. (…)Au début du mois de mai, le conseiller municipal responsable des sports et des loisirs, Sylvain Légaré, avait indiqué au Soleil que l’enjeu des espaces de stationnement pour les cyclistes serait abordé lorsque le plan directeur du réseau cyclable serait revu, possiblement à l’automne. (…)[ Tout l’article ]