Comme une rue partagée

Pour la dernière fin de semaine de l’été, Saint-Joseph a pris des allures de rue partagée en devenant l’hôte du PARK(ing) Day, du Bicycle Film Festival et de l’événement Signé St-Roch. Une autre belle démonstration de la diversité qui anime et dynamise le quartier…

Publicité

PARK(ing) Day

Événement international tenu dans 162 villes de 35 pays, le PARK(ing) Day est organisé à Québec par Accès transports viables dans le cadre de la Semaine des transports collectifs et actifs. C’est une occasion de se réapproprier des espaces de stationnement, le temps d’une journée, et de réfléchir à l’aménagement de nos villes, à notre cohabitation avec l’automobile.L’artère principale de Saint-Roch accueillait quatre installations. La première, Champ Libre (photo en tête de billet), signée ABCP architecture, a reçu le prix du Jury corporatif. Transplantant en ville le décor agricole d’un tracteur dans un champ de maïs, elle nous rappelait aussi que les légumes ne poussent pas dans les supermarchés. Les épis offerts à la cueillette sont partis comme des petits pains chauds.Tout à côté, le lounge zen de Shanti Anthropos proposait un coin propice aux lectures et aux échanges propulsés par le carburant du potentiel humain, la musique et les bouchées végétaliennes.Nouvellement fondé, cet organisme est habituellement installé sur un stationnement virtuelDu côté de Libérez les plantes de Craque-Bitume, c’était plutôt boutures, plantes et conseils de pouces verts qu’on pouvait échanger, au son de l’accordéon et sous l’œil bienveillant d’un grand oiseau végétal.On pouvait aussi y prendre le thé.  Enfin, devant le parvis de l’église, la Table de quartier l’EnGrEnAgE nous invitait à veiller dans le salon, avec Pierre et sa guitare.Un quiz citoyen proposait de mettre à l’épreuve nos connaissances du quartier et de ses enjeux pour ensuite trouver un trésor dans le grand coffre bleu. 

Bicycle Film Festival

Le lendemain, Saint-Joseph s’est faite piétonne, comme un tronçon de Caron, et s’est parée de supports à vélos pour accueillir d’une part le Bicycle Film Festival.Soulignons, parmi les nouveautés de cette seconde édition, le terrain de vélo-polo derrière le Clocher penché et le choix de la Nef pour la projection des programmes de films, où l’on pouvait échapper à la météo peu clémente.

Signé St-Roch

D’autre part, la première édition de Signé St-Roch occupait l’extrémité est de la rue, avec ses tableaux vivants mettant en scène des comédiens dans trois pièces aménagées selon des styles différents. Ateliers et cocktails moléculaires faisaient aussi partie de cette initiative, coordonnée par la SDC centre-ville, à laquelle participaient une quinzaine de commerces.