Artiste envers et contre tout

Source : Droit de parole, Jean Coulombe, février 2014 Je rencontre Réjeanne Lizotte à une galerie temporaire, sur la rue Saint-Joseph, dans un local commercial en attente d’être loué. Elle est assise sereine à une petite table, entourée de ses oeuvres, baignée par la lumière grise de ce jour pluvieux de janvier. Vous avez peut-être déjà croisé cette artiste, cheminant dans Saint-Roch d’un pas tranquille, tirant un chariot plein detoiles. Vous l’avez peut-être entrevue à unconcert de jazz ou à l’accueil du Printemps des poètes. Ou vous l’avez entendue, au Tam Tam Café ou à la Librairie Saint-Jean-Baptiste, lire un de ses poèmes, ou encore vous l’avez rencontrée à un vernissage. Cette dame, au regard doux et au sourire empreint de sagesse, sait nous toucher par sa gentillesse et sa profondeur. Pourtant, la vie de Réjeanne, artiste pluridisciplinaire, ne fut pas un long fleuve tranquille. (…)[ Lire la suite (p. 9) ]