Apéritif à la française — bu dans Saint-Roch !

Publicité

C’est avec curiosité et quelques amis que votre serviteur s’est rendu dans ce happening montréalais qui nous faisait le plaisir de visiter Québec mercredi dernier. Pour bien valider le concept, j’ai même un Français d’origine avec moi, ça promet.

Dès l’arrivée, on sent que les responsables sont rompus à l’organisation de ce genre de soirée. On nous accueille gentiment — avec quelques anglicismes, pour faire comme en France — et on nous remet les coupons nécessaires à notre plaisir liquide. Et gastronomique, car l’inscription (30 $) inclut une mousse de foie gras !

Le récit d’un apéro

L’endroit — le Boudoir Lounge — n’est pas bondé, mais il y a tout de même du monde. Tous du quartier, nous en doutons, mais ce n’est pas grave, les Saint-Rochois sont accueillants ! Le coquetel (vous avez bien lu, c’est la graphie recommandée par l’Office québécois de la langue française, tenez-le-vous pour dit). Le coquetel, de bienvenue, donc, une sorte de mojito à base de cognac se laisse boire sans difficulté. Nous passons ensuite au vin rouge, rosé, blanc ou à bulles toujours grâce à nos merveilleux coupons.

La mousse de foie gras est honnête, aux dires des amis, car j’ai opté moyennant supplément pour un tartare de boeuf, pas mal du tout.

Ce qu’on a aimé

  • L’idée, car ça fait changement.
  • Le fait de voir de nouvelles têtes dans le quartier.

Ce qui a moins bien marché

  • Un choix de vin limité : un par catégorie… c’est mince.
  • L’absence d’animation n’aide pas à faire lever l’ambiance.
  • La défaite des Pays-Bas au Mondial… mais ce n’est pas de leur faute, je crois.

Sinon, revenez apéroter, ça nous fera plaisir d’y retourner ! Essayez cependant de ne pas choisir une date durant le FEQ… à Québec, c’est difficile de faire lever un événement durant cette période.