Virginie Chrétien: retailles, reliquats et révélations

Source : Le Soleil, Josiane Desloges, 26 janvier 2013 Vues du ciel et sur des restes humains est le joli titre qu’a trouvé Virginie Chrétien pour l’exposition qui conclut sa résidence à l’OEil de Poisson. L’artiste a un don pour les mots, et pour occuper l’espace avec «de petits pleins perdus dans le vide», comme dirait Beckett.Reliquats et retailles se conjuguent, ponctués par des objets chargés de mémoire. «Initialement, je voulais délester un peu l’installation pour produire des oeuvres qui soient transportables, des tableaux. Mais, finalement, je n’ai réussi à produire les tableaux qu’à la toute fin du processus, avec les retailles», raconte Chrétien, dont le naturel est d’exploiter le rapport à l’espace.Ses tableaux sculpturaux contiennent des objets liés à la culture religieuse trouvés dans des brocantes, ce qui en fait des mélanges épurés de haut et de bas-reliefs. Ils ont une dimension tangible accentuée par des ombres, qui pour elles font complètement partie du tableau. Des dessins au plomb et au Prismacolor ajoutent une profondeur géométrique, une nouvelle couche de sens et un jeu de faux-semblant. Derrière un agneau, par exemple, l’artiste a tracé la silhouette sombre d’un loup, comme s’il s’agissait de son ombre.[ Lire la suite ]  

Publicité