Québec Numérique : le WAQ prend de l’expansion

L’organisme qui chapeaute l’évènement le Web à Québec (WAQ) depuis bientôt 4 ans devient Québec Numérique. L’objectif de la transformation : rassembler autour de différents axes non seulement les passionnés du web, mais aussi l’ensemble des acteurs d’un secteur d’affaires et de recherche en constante croissance à Québec : le numérique.Des logiciels aux arts visuels en passant par les jeux vidéos, l’univers du numérique est particulièrement vaste. Ses différents secteurs ont cependant beaucoup de points en commun et c’est pour favoriser la création de liens que Québec Numérique s’est donné pour mission de rassembler les acteurs de cette industrie.Pour y arriver, l’organisme à but non lucratif mise sur trois grands axes :Le volet événementiel, qui continuera de présenter le Web à Québec en 2014 mais qui soutiendra aussi activement d’autres évènements existants qui partagent les mêmes valeurs. Québec Numérique favorisera aussi la création de nouveaux rassemblements, dont certains viseront à faire connaître les créations numériques de Québec au grand public.Un lieu dédié à l’industrie du numérique et au développement de projets personnels ou collaboratifs. Inspiré de plusieurs initiatives internationales, Québec Numérique souhaite établir un lieu qui inclurait des espaces de travail, une pépinière d’entreprise et même une salle d’exposition dédiée aux créations numériques.Un volet de rayonnement international qui visera à créer des liens avec différents regroupements étrangers qui œuvrent dans le numérique dans le but de faire connaître les réalisations québécoises et de permettre aux acteurs d’ici de s’inspirer de ce qui est créé ailleurs.

Publicité

Et Saint-Roch dans tout ça ?

Les fondateurs de Québec Numériques sont très conscients de l’importance du quartier Saint-Roch dans l’industrie du numérique à Québec. En ce sens, si rien n’a été confirmé jusqu’à maintenant, il est clair que Saint-Roch est pour eux un incontournable et que l’organisme s’y implantera d’une manière ou d’une autre.Pour suivre le développement du projet, rendez-vous au www.quebecnumerique.com