Les cyclistes dans la mire de la police de Québec

Source : Le Soleil, François-Olivier Roberge, 26 août 2013 La police de Québec a les cyclistes à l’oeil. Le nombre de constats d’infraction leur étant remis a bondi l’année dernière et a presque triplé depuis 2007. (…)De 293 infractions au Code de la sécurité routière en 2007, le nombre a considérablement augmenté depuis pour atteindre 597 en 2011 et 811 en 2012. Une croissance de 36 % en une année. (…)Danielle Brochu, associée au Cyclo Services de la rue Saint-Paul à Québec, a d’ailleurs constaté le changement. «Pour la première fois en 17 ans, des clients sont venus nous voir, après avoir reçu des tickets, pour faire poser des réflecteurs sur leur vélo», admet la dame.

Ce n’est pas quelque chose que l’on a vu beaucoup, précise-t-elle. Mais on n’avait jamais vu ça avant. On veut encourager les gens à utiliser leur vélo pour se rendre au travail, il ne faudrait pas que de telles mesures viennent les décourager.»

Selon elle – et selon plusieurs personnes rencontrées -, il y a une vague pour le cyclisme comme moyen de transport dans la région depuis quelques années. (…)Pour David Desjardins, rédacteur en chef par intérim du magazine Vélo Mag, chroniqueur au Devoir et à L’actualité et passionné de cyclisme, le problème se trouve surtout dans le Code de la sécurité routière. (…)À propos de ceux qui pestent contre ces dangers sur deux roues, David Desjardins a une opinion franche.

Quand tu vois un con en char, c’est juste un con, mais quand tu vois un con en vélo, c’est un criss de cycliste. Parce qu’il est facile à pointer du doigt. C’est comme si on avait décidé de cibler ça, mais il y a des imbéciles qui abusent en auto comme en vélo. J’hallucine sur la colère des gens envers le cyclisme.» (…)

[ Lire la suite ]