Le Squat Basse-Ville dans l'impasse

Source : Le Soleil, Valérie Gaudreau, 13 février 2013 Rien ne va plus pour le Squat Basse-Ville. La rencontre qui devait avoir lieu aujourd'hui est annulée, la direction du Squat ordonne de discuter de financement récurrent, ce que l'Agence de la santé refuse. Pendant ce temps, la ministre Agnès Maltais s'impatiente. Le Squat, lui, risque toujours de fermer dès lundi.
L'éclaircie qui semblait poindre alors que Le Soleil rapportait mardi qu'une rencontre était prévue pour éviter la fermeture du centre d'aide aux jeunes fugueurs a été de courte durée.Le conseil d'administration du Squat, aux prises avec un déficit de 60 000 $, avait répondu à la demande de rencontre de l'Agence de la santé de Québec. Mais il exigeait qu'il y soit question d'un financement supplémentaire de 132 000 $ chaque année.Non, tranche l'Agence dans sa réponse envoyée mardi. « Notre position est claire et nette, de l'argent, on n'en a pas », a déclaré au Soleil le directeur général adjoint de l'Agence, Jacques Fillion. Dans sa lettre, il invite le Squat à communiquer avec l'Agence s'il reconsidère sa position.[ Lire la suite ] Pour compléter votre lecture :L'avenir de plus en plus sombre pour le Squat Basse-VilleSquat Basse-Ville : le regroupement des organismes communautaires de la région 03 s'insurgeConvocation de la dernière heure pour le Squat Basse-VilleLa présidente de l'aile jeunesse de la CAQ s'en prend à Labeaume   

Publicité