La directrice du Squat Basse-Ville nie les problèmes de gestion sous-entendus par le maire

Source : Le Soleil, Matthieu Boivin et Valérie Gaudreau, 6 février 2013 La directrice générale du Squat Basse-Ville, Louise Fortin, dénonce la sortie du maire Régis Labeaume, qui a soulevé des doutes sur le travail de gestion qui est effectué à l'interne de cet organisme qui vient en aide aux fugueurs. Aux prises avec un déficit de 60 000 $, le Squat menace de fermer ses portes le 18 février prochain si le gouvernement provincial ne lui offre pas un meilleur financement récurrent.
«C'est du salissage gratuit», a lancé Mme Fortin, mardi soir, visiblement toujours sous le choc de la déclaration du maire à l'endroit de son administration.Lors du conseil municipal de lundi, le maire Régis Labeaume a révélé que le ministère de la Santé et la Société d'habitation du Québec se penchaient actuellement sur la gestion du Squat Basse-Ville. Le maire répondait à Mme Fortin et à de nombreux jeunes qui se sont présentés au conseil municipal pour la période de questions des citoyens. Ils ont en substance demandé au maire Labeaume et à la conseillère Chantal Gilbert d'appuyer davantage le Squat dans sa lutte pour sa survie.[ Lire la suite ] Pour compléter votre lecture :Squat Basse-Ville: «Des organismes peuvent s’en charger»