D'un bureau de vote...

 Une des façons de vivre une élection, c’est de la voir de l’intérieur. District de Limoilou, bureau de vote 1134, je suis le scrutateur chargé de vérifier l’identité des électeurs et de leur remettre leurs deux bulletins de vote. Une affluence continue tout au long de la journée. Le moment le plus palpitant est bien sûr toujours le dépouillement du vote. Rapidement, la tendance Labeaume se précise à la mairie et la même chose pour sa candidate Suzanne Verreault.Dans Saint-Roch/Saint-Sauveur, Chantal Gilbert  gagne avec plus de 1 800 voix d’avance. Son adversaire, Jean-Yves Roy, a tout de même réussi à engranger 3 000 votes. Avec les victoires d’Anne Guérette et d’Yvon Bussières en Haute-ville, ainsi que celle de Geneviève Hamelin dans Maizerets-Lairet, nul doute que les discussions continueront à être assez mouvementées dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou. Justement, dimanche prochain, un petit référendum sur un projet coin Cartier/René Lévesque suscitera encore quelques argumentations grinçantes.Sur l’ensemble de la ville au niveau des districts, l’équipe Labeaume l’emporte 18 à 3 sur Démocratie Québec. On dirait le résultat d’un match plutôt défensif de football du Rouge et Or. David Lemelin n’a pas réussi à faire son entrée au conseil municipal. L’ex-maire de Sillery, Paul Shoiry, effectue son retour sur la scène municipale. Bien qu’il ne soit pas tellement électrisant de nature, il est capable de faire ressortir parfois quelques points pertinents. Son élection rappelle que sans notoriété, il est plus difficile de se faire élire au niveau municipal. Un autre élément à mentionner c’est que le rôle d’un chef de parti est de pousser ses candidats vers le haut. La lecture des résultats est riche d’enseignement à ce sujet.Sur la répartition hommes/femmes parmi les 22 élus municipaux, c’est tout près de la parité : 10 femmes et 12 hommes. En terminant, une participation populaire approchant les 55 %, c’est un excellent résultat. Démocratie Québec aura eu au moins le mérite de stimuler un peu plus les débats municipaux.Le 18 novembre prochain, première séance réunissant cette nouvelle brochette de conseillers et conseillères. Nous y serons.

Publicité