La cuisine de rue non grata dans un stationnement

Source : Le Soleil, Claudette Samson, 20 juin 2013 Les citoyens et les travailleurs du centre-ville de Québec ont goûté bien brièvement à la cuisine de rue mercredi. L'installation de la cantine de Sushi Taxi dans un stationnement privé a tourné court après la plainte d'un restaurateur et l'intervention de la police.Le propriétaire de Sushi Taxi, qui administre la cantine japonaise Sumotori, a été fort surpris de voir arriver des policiers à l'heure du midi, alors que les dîneurs étaient nombreux à passer une commande.  «Ils ont été très gentils et ont stationné leur voiture plus loin», souligne Christian Genest. (...)Le restaurateur répondait ainsi au souhait d'entreprises du secteur où il fait régulièrement des livraisons. (...)Celui-ci a donc pris entente avec l'entreprise Kevlar pour louer un espace dans son stationnement situé à l'arrière de l'édifice de la Fabrique. (...)À la Ville de Québec, le porte-parole Jacques Perron ne l'entendait pas de la même manière. Il a dit croire que Sushi Taxi tentait «de faire par la porte d'en arrière ce qui est interdit par la porte d'en avant», à savoir contourner la réglementation qui lui interdit de stationner sur la voie publique en s'installant sur un terrain privé. (...)Il a rappelé que le concept de cuisine mobile dans des lieux publics n'est autorisé que lors d'événements spéciaux. (...)[ Lire la suite ]