Crise de la légionellose : un an après, le risque persiste

Source : Le Soleil, Baptiste Ricard-Châtelain, 18 juillet 2013 C’était l’été dernier, il y a un an : la Santé publique, la Régie du bâtiment, la mairie, toutes les autorités se débattaient, à la recherche du système de ventilation responsable de l’épidémie de légionellose qui a tué 13 personnes à Québec. Personne ne savait où investiguer, encore moins combien il y avait de tours de refroidissement à l’eau pouvant projeter le mal dans l’air. Nous avons maintenant un portrait plus précis de la menace.Seulement dans le périmètre meurtrier, au centre-ville, on dénombre plus de 130 tours; sur tout le territoire de la capitale, on en compte au moins 180, quelque 1700 au Québec, a constaté Le Soleil. Impossible toutefois de savoir si le tableau est complet ni si elles sont toutes bien entretenues. (…)[ Lire la suite ]

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir