Ces bottes sont faites pour marcher…

 Je suis devenue urbaine somme toute assez récemment. J’ai quitté la banlieue où j’ai toujours vécu il y a 6 ans pour m’installer dans Montcalm, dans un (vraiment très) minuscule trois et demi, sans entrée laveuse-sécheuse, sans stationnement, même pas assez grand pour y faire entrer une table de salle à manger. Je me suis adaptée à la ville comme si je devais y habiter depuis longtemps.Je suis atterrie dans Saint-Sauveur totalement par hasard, parce que j’ai eu un coup de cœur total pour un petit condo dans ce secteur. Et c’est à ce moment que je me suis mise à marcher.Chaque matin, je pars de Saint-Sauveur pour me rendre jusque dans le Vieux-Port où je travaille. C’est une marche de santé de 45 minutes qui m’amène à traverser tout le quartier Saint-Roch.Qu’on se le tienne pour dit : à la base, je marche non pas par conviction, mais bien parce que c’est pratique. Me rendre sur Saint-Joseph faire mes courses à l’Intermarché en voiture, c’est deux minutes de route et 20 minutes (parfois plus) à chercher à stationnement. Faire la même chose à pied, c’est sept minutes de marche à l’aller, sept minutes de marche au retour. Après avoir pesté quelques fois à la recherche d’un espace de stationnement, je suis devenue une marcheuse convaincue. Pourquoi marcher ?
Publicité
  • Selon mes calculs qui n’ont rien de scientifique, ça représente une dépense de 150 calories tous les jours. Je prends tout ce qui passe !
  • J’économise les frais d’essence : en moyenne, je ne fais pas plus d’un plein par mois.
  • J’économise les coûts d’un espace de stationnement.
  • J’évite les bouchons automobiles : à l’heure de pointe, le secteur Dalhousie/Quai Saint-André, c’est l’enfer !
  • Ça me permet de décompresser en revenant chez moi.
  • J’en profite pour faire des courses à l’aller ou au retour.

 Les indispensables du marcheur pour affronter l’hiver

  • Une bonne paire de bottes très chaudes.
  • Une tuque.
  • Un manteau long qui protège du froid et des éclaboussures, idéalement avec une grande capuche qui protège du vent.
  • Un grand foulard qu’on peut enrouler comme on veut.
  • Des gants ou des mitaines confortables.
  • Des écouteurs et une bonne sélection musicale, selon l’humeur du moment.
  • Une tasse ou un verre thermo pour le café !

 Le matin, j’arrête parfois…

  • Au Nektar, parce qu’ils ont le meilleur café en ville.
  • Au Croquembouche, parce qu’ils font les meilleurs croissants aux amandes en ville (au monde ??).
  • À La Boîte à Pain, parce qu’ils ont les meilleures chocolatines en ville.
  • À La Brûlerie Saint-Roch, parce qu’ils ont le meilleur chocolat chaud en ville.
  • À La Tabagie de la Place, au coin des rues Saint-Joseph et du Pont, parce qu’ils ont du café filtre absolument savoureux, qu’ils vendent des laissez-passer du RTC et des timbres, qu’ils sont super gentils et que l’endroit est toujours plein de vie et de gens du quartier qui arrêtent y faire un brin de jasette.

 Je dis bonjour…

  • Aux gens du Cercle qui arrivent parfois très tôt.
  • À Jeff de JEFF Poissonnerie et son équipe qui reçoivent des livraisons.
  • À ce monsieur que je ne connais pas du tout mais que je croise tous les matins, presque au même endroit, presque à la même heure.
  • À plein d’amis qui vont travailler à pied, comme moi !