Au-delà de Frontières

Frontières, ce n’est pas une pièce de théâtre. C’en est deux.Le Théâtre de La Bordée présente jusqu’au 30 novembre le tout dernier texte d’Isabelle Hubert, mis en scène par Jean-Sébastien Ouellette.Frontières nous transporte en Amérique centrale, là où chaque année des centaines de personnes embarquent clandestinement sur des trains en direction des États-Unis, en quête d’une vie meilleure.  On suit la destinée de Paco (Christian Essimabre) et de sa mère Telma (Joëlle Bond), en route pour aller rejoindre le père de Paco (Hugues Frenette) parti depuis déjà 10 ans. Mais dès le début, un drame survient: Telma tombe du train en marche. Paco se retrouve alors devant un dilemme. Continuer seul. Ou accompagner sa mère blessée. Un choix déchirant, mais deux options qui se valent. Si Paco reste avec Telma, il fait tout ce qu’un enfant ferait devant un drame pareil. Si Paco continue seul, il respecte l’engagement qu’il a pris envers sa mère de continuer coûte que coût   Isabelle Hubert a décidé d’imaginer le récit en supposant que Paco choisisse la première, puis la deuxième option. C’est pourquoi Frontières, c’est en fait deux pièces de théâtre.  Au-delà du voyage d’une mère et de son fils, au-delà de la réalité vécue par de nombreux immigrants clandestins, Isabelle Hubert s’est payé le luxe de faire vivre à Paco deux chemins de vie différents en fonction de la décision qu’il a prise, en quelques secondes, en équilibre sur un train, à la vue de sa mère amochée, blessée à la jambe.  Je dis qu’elle s’est payé le luxe parce que, tous, à un moment ou à un autre de notre vie, on se dit : « et si j’avais choisi l’autre option, qu’aurait-il pu se passer? ». Mais dans la réalité, la réponse à cette question est impossible, ou du moins hypothétique puisqu'elle dépend de trop de facteurs sur lesquels nous n'avons aucun contrôle. La fonction rewind, elle existe juste sur les VHS, ou presque. Frontières permet à ses personnages d'appuyer sur le piton. Vous, ça vous arrive souvent de vous demander ce qui serait arrivé si ? 

Publicité