Un livre et du thé

Toutes les photos sont une gracieuseté de Camellia Sinensis.
 Ceux qui me connaissent savent que je suis une fanatique, amoureuse, groupie de la boutique Camellia Sinensis installée dans le quartier Saint-Roch depuis 2004. Qu’il s’agisse des formations sur l’origine et la dégustation du thé, des cérémonies, des récits de voyage et des présentations des nouveaux arrivages, de livres, du blogue, tout y est passé depuis mon coming out il y à 4 ans.Pour mon plus grand bonheur, la boutique lançait, le 8 novembre dernier leur tout dernier livre Thé vert, À la rencontre d’un art millénaire. Prétexte idéal pour aller partager une infusion de Lu An Gua Pian avec Jasmin Desharnais, dégustateur, importateur, conférencier et propriétaire de la boutique.Force est de constater que les garçons du Camellia ne sont pas de ceux qui s’assoient sur leurs théiers. La sortie de ce livre approfondissant l’univers du thé vert, spécialité de Jasmin qui visite la Chine tous les printemps, marque le début de l’écriture d’une série d’ouvrages portants sur chacune des grandes familles de thés. Prochaine destination, la province chinoise du Yunnan, d’ou sont originaires les pu-erh.En plus de proposer une carte des thés variée dans plusieurs restaurants de la ville de Québec, la maison offre maintenant 18 formations pour débutants, restaurateurs et initiés. Sans parler des cérémonies de gong fu cha, des dégustations, d’accords gourmands et autres événements où la feuille mythique est à l’honneur.    Noël étant à nos portes, je vous propose de consommer responsable, d’offrir le talent et la fougue de nos artisans, producteurs & entrepreneurs hyperlocaux ! J’y vais donc de quelques propositions Camellia Sinensiesque 

Publicité
  • Leur tout dernier livre : Thé vert, À la rencontre d’un art millénaire. Non seulement il est truffé de récits de voyages, de rencontres avec les artisans du thé et de la poterie, mais le format me rappelle celui des livres de contes de mon enfance. Comble de la nostalgie, il est merveilleusement illustré par Marie Bilodeau, aquarelliste de talent.
  •  Pour les novices avides d’expériences nouvelles, le cours d’initiation Connaître et aimer le thé est tout indiqué. Non seulement vous préserverez la santé de votre portefeuille (seulement 30 $), mais vous permettrez à votre amoureuse ou votre belle-maman de partager la contagieuse passion des artisans du Camellia Sinensis.
  •  Une théière ! J’en suis la preuve vivante, on a jamais trop de théières !
  •  Tout simplement un thé, n’importe lequel ! La dégustation de cette boisson millénaire s’apparente à une méditation, le rituel de préparation ramène nos esprits hyperactifs dans le moment présent, promesse d’un voyage introspectif au cœur de vos sensations.

 Kampaï ! Comme qu’y disent!