Opposition aux tours dans Saint-Roch: la faute à «l'anarchiste»

Source : Le Soleil, Annie Mathieu, 3 décembre 2012 S'il y a une levée de boucliers contre les projets de tours dans le quartier Saint-Roch, c'est la faute à «l'anarchiste», estime Régis Labeaume. De retour d'Haïti, le maire de Québec a minimisé la contestation entourant ce volet du programme particulier d'urbanisme (PPU) et pointé du doigt le professeur de littérature du Cégep Sainte-Foy qui avait été impliqué dans une bousculade à l'hôtel de ville au mois de juin. «Quand on a sorti ce projet de tour là, tout le monde a trouvé ça fantastique. Y'en a qui sont toujours contre tout, d'ailleurs, je pense que c'est notre ami l'anarchiste qui mène ça (...) C'est M. Gagnon l'anarchiste qui mène le combat contre tout ça», a lancé M. Labeaume ce matin, alors qu'il annonçait la construction d'un édifice multifonctionnel à Charlesbourg.Les comités des citoyens de Saint-Roch et de Saint-Sauveur ont tous deux convoqué les médias dans les dernières semaines pour dénoncer le projet de tour de 16 étages sur la place Jacques-Cartier, à deux pas de la bibliothèque Gabrielle-Roy. David Gagnon fait partie du comité de Saint-Roch et s'était prononcé contre le développement en hauteur, à la fois en conférence de presse, mais aussi lors de la soirée de consultation publique organisée par la Ville mardi pour prendre le pouls de la population sur son PPU.Lire la suite ]  

Publicité